Little Greene, petit mais costaud…

Coup de projecteur sur un fabricant historique de peintures et papiers peints qui a su garder contact avec les tendances…

Née en 1773 à Manchester, Little Greene est l’une des plus anciennes manufactures du Ro­yaume-Uni et elle continue de fabriquer outre-Manche. Depuis cette époque, elle perpétue une tradi­tion toute britannique en n’utilisant que des matières premières artisanales, ce qui en fait l’un des fabricants les plus respectueux de l’environnement. La marque propose des peintures d’une profondeur exceptionnelle, dont la teinte évolue en fonction de la lumière ambiante. Le secret de fabrication réside également dans la concentration en pigments naturels. Cette densité permet d’obtenir le rendu si particulier des teintes Little Greene car plus la pigmentation est complexe, plus la couleur est intéressante. Des références que l’éditeur recommande donc de tester chez soi. « Ce sont des produits qui demandent des essais in situ, sur ses murs, car ce sont des couleurs subtiles », explique un revendeur parisien.

Cet automne, Little Greene met l’accent sur les nuances de bleu.
Cet automne, Little Greene met l’accent sur les nuances de bleu. DR

Néanmoins, un savoir-faire, aussi pointu soit-il, ne permet pas seul de survivre aux modes. L’autre force de Little Greene, c’est d’avoir su adapter son nuancier et ses  papiers peints aux goûts de l’époque. Le fabricant vient de rééditer huit motifs de papiers peints des années 50 pio­chés dans les collections de la Whitworth Art Gallery, qui expose à Manchester une exceptionnelle collec­tion d’arts décoratifs. Little Greene collabore aussi avec l’institution English Heritage sur une gamme de couleurs courant de l’époque géorgienne à la fin XXe.

Cet automne, Little Greene met l’accent sur les nuances de bleu.
Cet automne, Little Greene met l’accent sur les nuances de bleu. DR

Cette rentrée, l’enseigne dévoilera aussi un nuancier de bleus qui seront déclinés dans des intensités très variées, « du très léger jusqu’au pres­que noir », décrit-on chez Little Greene. L’équipe s’est basée sur les goûts de ses contemporains : « Les gens ont de plus en plus envie de couleurs. Avant, ils choisissaient le blanc par mimétisme ; maintenant, ils font parler leurs goûts. Nous avons choisi le bleu car c’est celui qui a le plus de succès. C’est la couleur la plus facile à vivre, mais attention pas forcément à marier. » Le nuancier de 21 variations (dont 17 créations) viendra rejoindre la gamme de plus de 1 500 couleurs et les huit collections de papiers peints.

The good concept store La sélection IDEAT