Smarin & Ressource

A travers ses créations ludiques et poétiques, la créatrice Stéphanie Marin (alias Smarin) crée des scénarios de vie. Cette Niçoise d’adoption a été conviée par la maison Ressource à participer à la collection « Itinéraires », soit des teintes évoquant leur ville et leur univers. Stéphanie Marin a ainsi imaginé une jolie gamme composée déclinant rouge, bleu, gris et jaune.

Êtes-vous familière du travail de la couleur ?
J’ai beaucoup travaillé la chaux dans mes projets d’aménagement, je créais les couleurs à partir de pigments. Pendant l’élaboration de ma ligne de prêt-à-porter, je fabriquais également les teintes… Ce passé a ressurgi lors­que Ressource m’a demandé de dessiner une gamme.

La mission était de dessiner une collection chromatique qui évoque votre région. Qu’est-ce qui vous a inspiré ?
La première difficulté fut de ne pas reproduire ce qui existait déjà car Ressource commercialise une gamme très étendue. J’ai donc souhaité créer des couleurs intéressantes à vivre. Je me suis basée sur la matière et c’est pourquoi je me suis appuyée sur la laque mate qui apporte un rendu poudré. Mes couleurs ont été choisies en fonction du rendu de la laque mate. Je n’aurais pas choisi les mêmes tonalités avec de la chaux, qui permet de créer des couleurs plus intenses.

Comment avez-vous choisi ces nuances ?
J’ai choisi des couleurs qui me semblaient joyeuses, qui permettaient de créer de bonnes perspectives car très intenses. J’ai souhaité créer des espaces, voir les murs disparaître, se rapprocher ou s’étirer… J’ai voulu travail­ler la notion d’horizon, car au bord de la mer, nous som­mes très sensibles à cette ligne.

Intenses et joyeuses, en quoi ces couleurs sont-elles emblématiques de la région niçoise ?
Je n’ai pas pris le brief au pied de la lettre même si, bien sûr, le jaune évoque un mimosa, le bleu celui du ciel des lumineuses journées de février et le rouge celui des maisons niçoises. Néanmoins, pour moi, l’inspiration est plus abstraite que ça… J’ai surtout choisi des couleurs joyeuses, qui se mariaient bien entre elles. J’ai d’ailleurs imaginé chez moi un « Mur de la bonne humeur » peint avec ces teintes sur un panneau de bois que l’on déplace et que l’on utilise en fonction de notre humeur et nos envies du jour.

The good concept store La sélection IDEAT