Konstantin Grcic s’engage pour Laufen

Pour sa première collaboration avec la marque suisse de salles de bains, le designer allemand Konstantin Grcic livre avec Val son interprétation de la vasque.

Comment l’idée d’une collaboration avec Laufen est-elle née ?
C’est par l’intermédiaire du designer Toan Nguyen, qui travaille régulièrement avec Laufen, que le contact a été établi. J’ai rencontré Marc Viardot (le directeur marketing de Laufen, NDLR) et nous avons eu une discussion très ouverte, très libre sur ce que nous pourrions envisager. Nous avons passé une journée à l’usine Laufen pour la visiter, discuter avec les équipes, explorer toutes les opportunités. Toan et moi avions envie de collaborer en parallèle en utilisant le SaphirKeramik.

Le designer allemand Konstantin Grcic.
Le designer allemand Konstantin Grcic. DR

Pourquoi le SaphirKeramik vous intéressait-il ?
Ce matériau, qui est une innovation de Laufen et présente un fort potentiel, m’était inconnu. Il est très différent de la céramique avec laquelle j’ai déjà été amené à travailler. J’y ai donc vu un challenge et une opportunité. J’apprécie de travailler avec de nouvel­les technologies ou des matériaux innovants, cela ouvre des horizons.

Comment s’est ensuite déroulé le projet ?
Avant d’en arriver au produit fini, nous avons présenté des concepts au Salon du meuble de Milan 2014. Pour ma part, il s’agissait de trois vasques et deux plateaux, accompagnés d’une installation signée Toan Nguyen. Cette confrontation avec le public nous a permis de recueillir des réactions, d’affiner le travail pour parvenir à la vasque Val.

La vasque Val se fait ultra-fine grâce au SaphirKeramik, matériau innovant inventé par Laufen.
La vasque Val se fait ultra-fine grâce au SaphirKeramik, matériau innovant inventé par Laufen. DR

Parlez-nous de Val
C’est un produit simple et essentiel, avec sa texture graphique en 3D. L’objet est d’une très grande finesse grâce au matériau. Il s’accompagne de plateaux qui peuvent avoir leur utilisation propre et qui démontrent également que le SaphirKeramik peut avoir de nom­breux usages. Cette approche casse l’idée classique de la vasque.

Travailler dans l’univers de la salle de bains faisait-il partie de vos projets ?
Non, pas particulièrement, mais j’avais en revanche envie de travailler avec les meilleurs. J’avais été contacté par une autre marque mais Laufen m’a convaincu par son approche, son expertise et le potentiel qu’offrait sa technologie.

www.laufen.com

The good concept store La sélection IDEAT