Flos, une marque lumineuse

Entre exposition, catalogue et créations signées des plus grands designers, la marque italienne confirme son empreinte dans l’univers du luminaire.

Sur le salon Euroluce, en avril dernier à Milan, il fallait bien le talent d’un Ron Gilad pour – sans jeu de mots ­­– mettre en lumière l’univers foisonnant de l’incontournable Flos. Sur 1 000 m2, dans un décor d’une blancheur immaculée qu’il a conçu à l’image d’une galerie d’art, le designer a signé une scénographie qui faisait la part belle aux dernières créations de la « Home Collection ». Pour 2015, celles-ci sont signées pêle-mêle Michael Anastassiades, Ronan & Erwan Bouroullec, Antonio Citterio, Piero Lissoni, Jasper Morrison, Philippe Starck et Patricia Urquiola. Des lampes à poser, des lampadaires, des suspensions, tantôt minimalistes comme Luce Verticale des Bouroullec, Kelvin LED d’Antonio Citterio ou Clara de Piero Lissoni, tantôt surprenantes comme Superloon de Jasper Morrison, un cercle grand format ultraplat posé sur un trépied, offrant une lumière à l’intensité et à la température réglables.

Des modèles en tout cas que l’on attend avec impatience, puisque, à ce jour, seuls Captain Flint et Copycat de Michael Anastassiades sont en production. L’occasion était également donnée de présenter les nouveautés Flos Architectural et de mettre l’accent sur l’entrée au sein du groupe Flos, début 2015, de la société italienne Ares, spécialisée dans l’éclairage architectural pour l’extérieur, à découvrir dans une forêt de sculptures onirique. Bien décidé à surprendre, Flos ne s’arrête pas là et poursuit l’expérience avec The Home Collection, son tout dernier catalogue. Piero Gandini, directeur général, a confié aux directrices artistiques Stefanie Barth et Carina Frey le soin de le réaliser. Plus qu’une présentation exhaustive des créations du spécialiste de l’éclairage, cet ouvrage de plus de 400 pages tient du livre d’art. Il renferme sous sa couverture tramée non seulement l’ensemble des lampes destinées au résidentiel, mais il livre également la vision de Flos à travers des photographies issues des archives de la marque et d’autres réalisées par le photographe Frank Hülsbömer. Une façon d’ancrer la marque aussi bien dans son passé que dans le présent, et d’affirmer que Flos n’est pas appréciée des designers et des amateurs de design sans raison…

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT