Bruxelles aime le plastique chic

Avec l’Art & Design Atomium Museum (ADAM), Bruxelles compte une nouvelle adresse design. Collection permanente ou exposition temporaire, c’est au pied du superbe Atomium que ses aficionados découvriront un programme allant du « tout plastique » à l’Art nouveau.

Au départ, il y a la passion. Celle de Philippe Decelle, un collectionneur qui a commencé à sauver des objets de l’oubli lorsqu’il a aperçu des chaises de Joe Colombo au rebut. Les 2 000 pièces de sa collection, baptisée le Plasticarium, sont aujourd’hui la propriété de l’ADAM, nouvelle extension du célèbre Atomium de Bruxelles. Ancien bâtiment destiné aux fournisseurs, le musée proprement dit s’inscrit dans une boîte de 5 000 m2 immergée dans les 220 000 m2 de cet édifice, entre sol, colonnades de béton et plafond en nid d’abeilles. Le cabinet bruxellois Lhoas & Lhoas a respecté la structure originale. L’escalier extérieur a, lui, été dessiné par le studio Jean Nouvel. Il se distingue d’un escalier de chantier basique par moult effets graphiques et un jeu de miroirs. Les frères Lhoas, chargés de la scénographie, ont opté pour un parcours thématique plutôt que chronologique. « Il y a juste quelques “period rooms”, des espaces entièrement reconstitués et décorés dans le style d’une époque, dont une discothèque », révèle Arnaud Bozzini, directeur des expositions. Le musée de l’Atomium est une association privée, financée par ses recettes. Son plan de route est clair : dès mars 2016, la saison s’ouvre sur un panorama du design belge, de l’Art nouveau aux seventies, en collaboration avec Vitra. En avril, le musée accueillera Artview, une collection d’art privée. En septembre 2016, la quatrième édition d’Intersections, biennale de design belge, sera organisée ici avec Marie Pok, directrice du CID Grand-Hornu. Et en 2017, parmi les rétrospectives, celle du Bauhaus rappellera sans peine la montée en puissance de ce nouveau pôle culturel.

L’entrée du nouvel Art & Design Atomium Museum a été dessinée par le studio Jean Nouvel. Au programme de cette nouvelle institution culturelle, des expositions temporaires et, à demeure, la collection de Philippe Decelle, fan d’objets en plastique comme le célèbre portemanteau Cactus (1972) signé Drocco et Mello et édité par Gufram.
L’entrée du nouvel Art & Design Atomium Museum a été dessinée par le studio Jean Nouvel. Au programme de cette nouvelle institution culturelle, des expositions temporaires et, à demeure, la collection de Philippe Decelle, fan d’objets en plastique comme le célèbre portemanteau Cactus (1972) signé Drocco et Mello et édité par Gufram. Jean Nouvel - Leon Elie
À découvrir: la collection de Philippe Decelle, fan d’objets en plastique comme le célèbre portemanteau Cactus (1972) signé Drocco et Mello et édité par Gufram.
À découvrir: la collection de Philippe Decelle, fan d’objets en plastique comme le célèbre portemanteau Cactus (1972) signé Drocco et Mello et édité par Gufram. Jean Nouvel - Leon Elie

The good concept store La sélection IDEAT