Chez Rossana Orlandi, la pythie du design

Comme chaque année, la prêtresse des tendances Rossana Orlandi nous offrait dans son espace champêtre, à mi-chemin entre la caverne d’Ali Baba et le white cube, sa généreuse sélection de trouvailles. Son œil de défricheuse associé à sa curiosité insatiable sont l’assurance de découvrir ici de nouveaux talents internationaux dont le point commun serait une sensibilité exacerbée. Si l’on retrouve des noms ou des marques qui font désormais figure d’habitués comme Sé London (avec les designers Nika Zupanc, Jaime Hayon et Damien Langlois-Meurinne en ambassadeurs chic) ou t.e (avec Thomas Eyck, qui cette année propose une série de magnifiques vases avec Wieki Sommers), on découvre toujours de belles initiatives dont certaines ont déjà fait leurs armes au salon Satellite, la pépinière de talents du Salon de Milan, et d’autres, plus assis mais dont le nom reste confidentiel.

Dans le premier cas, on retiendra le Coréen Umzikim dont le Robbot shelf n’aura échappé à aucun visiteur s’étant aventuré dans les escaliers. Cette étagère en métal aux multiples éléments colorés mats ou brillants est fixée au mur sur deux rails (inspirés du maître allemand Dieter Rams, nous précise-t-on) comme une petite architecture amovible à l’envi. Le travail du métal relève quant à lui d’une innovation développée par les designer lui-même.

Second profil, celui notamment du label Karakter dont les designers sont aussi bien les maestri Joe Colombo ou Achille Castiglioni que les très contemporains Aldo Bakker ou Michel Delvigne. L’éditeur danois, qui ne conçoit pas le design sans l’artisanat et la beauté sans la fonctionnalité, sait choisir des créateurs qui ont du caractère. Et c’est un bonheur que de voir réunies dans un grand espace autant de pièces savamment agencées et travaillées. Le luxe des finitions évoque la préciosité d’une galerie d’art sans pour autant en avoir la solennité intimidante. A l’étage, la tentation du shopping se concrétise avec des propositions qui vont de l’art de la table au sac à main en papier en passant par de petits luminaires et des objets ludiques et intelligents. Ah Rossana, si tu nous prends par les sentiments…

Visite guidée chez Rossana Orlandi

Thématiques associées

The Good Spots Destination Milan

The good concept store La sélection IDEAT