Karim Rashid revisite l’îlot chez Rastelli

Le designer Karim Rashid applique sa vision organique et minimaliste à la cuisine, dans cette deuxième création imaginée pour le fabricant italien Rastelli.

Le designer Karim Rashid.
Le designer Karim Rashid. Milovan Knezevic

Comment définir votre travail dans l’univers de la cuisine ?
Mon travail est un mariage de géométrie pure et organique, de technologie et de matériaux. Autant d’éléments qui motivent l’engagement humain. Les formes les plus douces, les plus organiques induisent la tactilité. Elles expriment à la fois un confort visuel et du plaisir.

Comment cela se traduit-il ?
Avec Karan, j’ai tenté de transformer un archétype classique en expérience commune et élégante autour de l’îlot. Ses courbes fuselées sont une invitation au partage. Karan propose une nouvelle vision du rangement et de l’espace de cuisson. Les finitions sont simples et minimalistes. La cuisine devient une toile de fond raffinée pour la vie.

Karan est-elle la suite de la cuisine Kook que vous aviez conçue ?
Kook et Karan sont très différentes dans leur langage. Karan est plus ouverte, tournée vers le partage, tandis que Kook évoque la précision visuelle. Les deux intègrent toutefois de la technologie qui permet de masquer ou de minimiser les éléments pour créer des lignes épurées. Par exemple, l’évier et l’éclairage de l’îlot de Karan peuvent disparaître pour créer un comptoir vierge, tandis que Kook dispose d’un volet qui dissimule la cuisine.

La collaboration avec Rastelli s’étalera donc sur le long terme ?
Absolument ! J’espère qu’elle sera longue et fructueuse ! En fait, nous travaillons déjà sur une nouvelle cuisine.

Quelle est votre vision du secteur de la cuisine ?
Pendant la majeure partie du XXe siècle, l’industrie de la cuisine s’était endormie. On assiste à sa renaissance. Cependant, elle reste très conservatrice, ce qui est parfaitement compréhensible car une cuisine représente un investissement important et demande un aménagement complexe. Parallèlement, les technologies liées à l’habitat, en particulier en cuisine et en salle de bains, progressent vraiment rapidement. Grâce aux outils informatiques 3D, nous accédons à une quatrième dimension, qui est celle du temps ou de l’expérience humaine. Elle va rendre le monde plus fluide, plus transparent, plus « technorganique », plus libre et proche de la nature.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT