En Finlande, une maison qui fait corps avec la nature

À Hämeenlinna, l’architecte Lasse Lehtinen a créé une villa en bois qui semble avoir été taillée dans la roche sur laquelle elle a été installée. Une maison en adéquation avec la nature, tant au niveau de sa forme extérieure que du plan et des matériaux utilisés à l’intérieur.

Les maisons de campagne avant-gardistes qui jaillissent aux quatre coins de la Scandinavie font pour la plupart l’éloge du bois et des tons chaleureux. L’architecte Lasse Lehtinen a subtilement détourné cette idée à travers une nouvelle demeure familiale récemment érigée dans un cadre rocheux et boisé, au cœur de la ­région du Salpausselkä, dans le sud de la Finlande. Lehtikivi est clairement une villa en bois aux accents de légèreté. Néanmoins, ce n’est pas cet hommage aux épicéas et aux pins environnants qui saute aux yeux en premier lieu, mais la pierre sur laquelle la construction est posée, qui lui donne des airs de sculpture.
« La pente rocheuse fut le point de départ de la conception de cette maison », explique Lasse Lehtinen, du cabinet d’architectes Arkkitehtuuri Oy Lehtinen Miettunen. L’idée était de créer une maison qui semblait avoir été taillée dans la roche, alors qu’elle est en bois. J’ai réalisé quelques croquis sur place, directement inspirés par l’éperon rocheux. » Par la suite, les façades principales ont été recouvertes de panneaux en bois irréguliers enduits de goudron, afin de créer un effet granit. Le toit, en acier gris graphite, s’étend jusqu’au pignon nord. C’est comme si on se tenait devant un monumental rocher noir et multifacettes. Seules les grandes baies vitrées contrastent avec la forme sculpturale imposante, semblable à la pierre. Dans ce paysage volcanique et verdoyant, Lehtikivi semble flotter au-dessus de la roche, même si, en réalité, ce sont des pilotis en béton dissimulés qui la supportent. Orientées plein sud, ses grandes baies vitrées, qui offrent une vue exceptionnelle sur les pins majestueux et laissent la lumière traverser la maison, donnent une touche de légèreté à l’intérieur. En effet, le paysage environnant a été en grande partie épargné ; le rocher a été intégré au soubassement et les grands pins qui entourent la construction ont été conservés. Même si elle ne peut être qualifiée de « maison passive », elle n’a pas à rougir de son excellent bilan thermique, garanti par un isolant en fibres de bois recyclées, par son chauffage à bois et par une pompe à chaleur air-air en complément.

Les façades, en panneaux de bois irréguliers enduits de goudron, donnent à la maison des allures de rocher noir multifacettes.
Les façades, en panneaux de bois irréguliers enduits de goudron, donnent à la maison des allures de rocher noir multifacettes. James Silverman
Posée sur des pilotis en béton, « Lehtikivi » semble flotter au-dessus de la roche. Ses grandes baies vitrées orientées sud, qui s’étirent du sol au plafond, laissent la lumière la traverser largement.
Posée sur des pilotis en béton, « Lehtikivi » semble flotter au-dessus de la roche. Ses grandes baies vitrées orientées sud, qui s’étirent du sol au plafond, laissent la lumière la traverser largement. James Silverman

Le noir et blanc, et la couleur
Conçue sur trois niveaux, cette villa possède, au rez-de-chaussée, juste à côté d’un abri pour voiture, une buanderie et des espaces de rangement situés dans la continuité de la pente naturelle du site jusqu’à l’entrée principale, à laquelle on peut accéder par un escalier en pierre et une terrasse ouverte. La partie surélevée du rez-de-chaussée inclut une suite parentale avec sa salle de bains, ainsi qu’une cuisine ouverte et un espace à vivre lambrissés, dotés de baies vitrées traversantes qui s’étirent du sol au plafond. Le mur noir de la cheminée est situé dans le pli du bâtiment, au centre de la maison, formant un seuil entre les pièces à vivre lumineuses et aérées et le bureau-salon plus sombre et intime. Enfin, une autre chambre avec sa salle de bains se trouve à l’étage.
Au cœur de cet ensemble noir et blanc, la cuisine apporte son lot de couleurs franches. « Je me suis en partie inspiré de la palette de couleurs des artistes du Bauhaus, qui utilisaient le noir et le blanc associés à des couleurs primaires », explique Lehtinen. Le rouge carmin se retrouve dans plusieurs détails de l’édifice : l’auvent de la terrasse, les tissus de la chambre parentale et le rocking-chair du salon à l’étage (qui appartenait au grand-père du propriétaire). La salle de bains du haut comporte un sol en caoutchouc, rouge également, et un plan de travail à damier coloré créé par Lehtinen. Le reste de la maison abrite des classiques de la décoration intérieure scandinave, notamment des sièges de salon Lepakko de chez Varax, un sofa Interface, des suspensions Artek A338 ­d’Alvar Aalto et les chaises de la salle à manger HK001 créées par Harri Koskinen pour Artek également. La table basse est signée Eero Aarnio, tout comme le célèbre siège Bulle (Adelta) situé dans le bureau-salon. Un coin cosy qui, au fil des saisons, permettra aux amoureux de la nature d’observer aussi les couleurs changeantes de la forêt au beau milieu de laquelle ce cottage vient se nicher.

La blancheur des murs lambrissés et du sol en pierre du salon est ponctuée de touches colorées. Dans cet espace à vivre très lumineux, fauteuils Leppako (Varax), chaises de salle à manger HK001 de Harri Koskinen (Artek, 2006) et suspension blanche Norm
La blancheur des murs lambrissés et du sol en pierre du salon est ponctuée de touches colorées. Dans cet espace à vivre très lumineux, fauteuils Leppako (Varax), chaises de salle à manger HK001 de Harri Koskinen (Artek, 2006) et suspension blanche Norm James Silverman
Le fauteuil Bulle d’Eero Aarnio (Adelta, 1968), suspendu dans le bureau-salon en noir et blanc, constitue, selon son propriétaire, l’une des pièces maîtresses de la maison. Au sol, tapis Kivi dessinés par Tuttu Sillanpää (Verso Design).
Le fauteuil Bulle d’Eero Aarnio (Adelta, 1968), suspendu dans le bureau-salon en noir et blanc, constitue, selon son propriétaire, l’une des pièces maîtresses de la maison. Au sol, tapis Kivi dessinés par Tuttu Sillanpää (Verso Design). James Silverman
La grande baie vitrée de la chambre parentale offre, elle aussi, une vue imprenable sur le paysage. Au mur, un tableau de l’architecte Lasse Lehtinen.
La grande baie vitrée de la chambre parentale offre, elle aussi, une vue imprenable sur le paysage. Au mur, un tableau de l’architecte Lasse Lehtinen. James Silverman
Adjacent à la chambre parentale, l’escalier conduit vers le petit salon et la chambre d’amis avec sa salle de bains du niveau supérieur.
Adjacent à la chambre parentale, l’escalier conduit vers le petit salon et la chambre d’amis avec sa salle de bains du niveau supérieur. James Silverman
À l’étage, on retrouve les touches de rouge qui ponctuent toute la maison. Le rocking-chair et le grand vase posé sur le sol de ce petit salon appartenaient au grand-père du maître des lieux.
À l’étage, on retrouve les touches de rouge qui ponctuent toute la maison. Le rocking-chair et le grand vase posé sur le sol de ce petit salon appartenaient au grand-père du maître des lieux. James Silverman
C’est un caoutchouc, rouge toujours, qui a été choisi pour recouvrir le sol de la salle de bains de l’étage. Le meuble sur lequel est posé le lavabo est un assemblage de piètement Hay et d’un plateau à damier coloré créé par Lasse Lehtinen.
C’est un caoutchouc, rouge toujours, qui a été choisi pour recouvrir le sol de la salle de bains de l’étage. Le meuble sur lequel est posé le lavabo est un assemblage de piètement Hay et d’un plateau à damier coloré créé par Lasse Lehtinen. James Silverman

The good concept store La sélection IDEAT