Marty, le canapé connecté par Havas

Havas Media Group a imaginé un canapé connecté capable de collecter les données des utilisateurs pour s’adapter à leur mode de vie… La réalité dépasse la fiction !

Le canapé, symbole par excellence de convivialité et emblème du confort, serait-il en passe de devenir également l’objet le plus technologique de la maison ? C’est le pari que fait Havas Media Group (HMG), la division pour l’expertise média du groupe mondial de communication. Prenant acte du bouleversement que représentent les objets connectés, de la multiplication des moyens et supports de communication (presse, télévision, audio, numérique, VOD…), HMG a planché sur la question de nos modes de consommation des médias.

La volonté de Yannick Bolloré, président du groupe Havas, de pousser ses équipes à entreprendre a inspiré Raphaël de Andréis, patron de HMG, dans la conception de Marty, un canapé connecté. « L’idée est celle d’un objet du quotidien qui embarque toute la technologie de connectivité d’aujourd’hui tout en étant prêt pour celle de demain, indique celui-ci. Lors de notre Makers Day, en septembre 2015, nous avons élaboré, avec les managers de HMG, 17 scénarios d’usage qui nous ont fourni des pistes et ont servi à concevoir ce canapé. » Plus qu’une simple assise, Marty – dont le design a été assuré par Loève Saint-Ourens, déjà créatrice du concept Plug & Dream, un meuble multifonction également connecté – est un concentré de technologies et de possibilités. Il regroupe une lampe connectée, un ­picoprojecteur, une imprimante 3D, un clavier virtuel, un chargeur à induction, une ­caméra de reconnaissance faciale, divers casques audio et de réalité virtuelle, des enceintes, un système de pilotage vocal, un autre de massage intégré à l’assise… et même un réfrigérateur capable de commander seul les boissons !

Raphaël de Andréis, président de Havas Media Group
Raphaël de Andréis, président de Havas Media Group DR

Loin d’une utopie, Marty pourrait préfigurer le mobilier de demain et sait surtout collecter les données pour reconnaître et s’adapter à nos habitudes avec les médias. Un précieux sésame en somme pour les annonceurs et fournisseurs de contenus. Mais, rassurez-vous, pour qui craint Big Brother, le canapé est également doté d’un gros bouton rouge pour couper toute collecte d’informations !

The good concept store La sélection IDEAT