Sebastian Bergne : la poésie du design au quotidien

À Londres, dans le quartier de Battersea en pleine effervescence, le studio de Sebastian Bergne se voit tout de suite : une maison à la façade blanche et linéaire, au milieu des hangars industriels. C’est ici que le designer travaille avec son équipe depuis 1990.

Cette année, Sebastian Bergne va ouvrir les portes de son studio lors du London Design Festival pour y présenter vingt-cinq créations réalisées au cours des vingt-cinq dernières années. La plupart d’entre elles y ont d’ailleurs vu le jour. Distribuées en petites éditions ou produites en très grand nombre sur un mode industriel, toutes ces pièces se distinguent par la rigueur, la sensibilité et le trait sophistiqué du designer. « C’est important pour moi que l’objet soit plaisant à l’utilisation », précise Sebastian. Un voyage pertinent entre le poétique et l’utilitaire, digne d’un inventaire à la Prévert. De Othr, un bougeoir en acier noir mat à la ligne très pure, au Ring Soap, un savon en forme d’anneau que l’on peut suspendre à son support. Du service pour lait chaud Hot Milk Lab, en verre borosilicate qui permet des expérimentions gustatives, au verre à bière réalisé en France par le Centre international d’art verrier (CIAV). De la crèche insolite Colour Nativity, en hêtre peint, aux lunch box empilables Master Seal, conçues pour des repas équilibrés. Sebastian Bergne aime autant travailler pour le secteur industriel (Vitra, Muji, Tefal, Moulinex, Tolix, Habitat, Driade, Magis) qu’il trouve de l’intérêt et du plaisir à créer des pièces qui seront diffusées en nombre limité, comme celle de la collection « Feu de Tout Bois » pour Ymer & Malta. Une marqueterie en bois d’ébène, laiton, cuivre et aluminium, faisant appel à une très haute technicité artisanale, qui a été exposée au musée Cooper-Hewitt à New York, en mai dernier.

Le designer ouvrira les portes de son studio à l’occasion du London Design Festival.
Le designer ouvrira les portes de son studio à l’occasion du London Design Festival. Sean Geraghty
Toutes ses créations se distinguent par la rigueur, la sensibilité et un trait sophistiqué.
Toutes ses créations se distinguent par la rigueur, la sensibilité et un trait sophistiqué. Sean Geraghty

Un regard aiguisé par les voyages
Né en 1966 à Téhéran, d’un père diplomate anglais aux lointaines origines françaises et d’une mère céramiste d’origine allemande, Sebastian Bergne suit ses parents lors de nombreux séjours au Moyen-Orient et en Asie. « C’était très enrichissant de s’imprégner de cultures différentes ; dès lors, j’ai appris à aiguiser mon regard. » Initié très tôt au monde des arts, il s’établit par la suite à Londres où il suit le programme Industrial Design au Royal College of Art. « Mais ma toute première rencontre avec le design s’est faite à Milan, quand, adolescent, j’ai accompagné ma mère qui exposait pendant le Salon du meuble. J’y ai découvert fortuitement le groupe Memphis dans une galerie située en face. J’étais à la fois surpris et fasciné, c’était pour moi une révélation qui a stimulé ma curiosité, car jusque-là j’associais le design à l’industrie, uniquement », se souvient-il. Une fois son diplôme avec mention obtenu, il ouvre en 1990 son studio à Battersea. Très vite, il développe ses collaborations avec de grandes maisons et se tourne principalement vers Milan. C’est ainsi qu’il décide de partir avec sa compagne en Italie, à Bologne, où ils resteront sept ans. Après cette belle parenthèse italienne, le couple et leurs enfants reviennent à Londres, et le créateur retrouve son lieu, à Battersea.

Sebastian Bergne a toujours privilégié la fonctionnalité de l’objet du quotidien. Designer reconnu, ses œuvres sont exposées au Centre Pompidou ou au MoMA à New York.
Sebastian Bergne a toujours privilégié la fonctionnalité de l’objet du quotidien. Designer reconnu, ses œuvres sont exposées au Centre Pompidou ou au MoMA à New York. Sean Geraghty
Toutes ses créations se distinguent par la rigueur, la sensibilité et un trait sophistiqué.
Toutes ses créations se distinguent par la rigueur, la sensibilité et un trait sophistiqué. Sean Geraghty

Humour, reconnaissance et émotion
Designer reconnu à travers le monde, ses œuvres sont exposées au Centre Pompidou, au Design Museum à Londres et au MoMA à New York. Depuis ses débuts, Sebastian Bergne privilégie la recherche sur la fonctionnalité de l’objet du quotidien : « J’essaye de traiter chaque typologie d’objet avec un regard différent. Certains objets s’inspirent du minimalisme, d’autres sont très fonctionnels, mais je cherche toujours à leur apporter un brin d’humour, de reconnaissance, d’émotion. » On pense notamment à l’ingénieux 2D stool & table, conçu pour Smarin. Ce tabouret-table d’appoint, démontable en un instant grâce à un système d’aimants, peut se suspendre à plat au mur, passant comme par magie de la 3D à la 2D… À présent, il souhaite développer davantage ses propres éditions en verre, en faisant appel au savoir-faire des artisans. « C’est un plaisir sans contraintes, qui m’apporte un équilibre personnel. Un luxe créatif qui nourrit mes autres projets. » Il élargit aussi ses activités en donnant des conférences, en organisant des expositions autour du design. On a ainsi pu constater, à la biennale de Saint-Étienne en 2013 ou au salon Ambiente à Francfort en 2014, les talents de commissaire et de scénographe de ce designer, qui possède la rare vertu d’émerveiller le quotidien.

The good concept store La sélection IDEAT