La Skulpturenhalle, galerie-sculpture

Avec la Skulpturenhalle, qui a ouvert ses portes non loin de Düsseldorf, l’artiste allemand Thomas Schütte a enfin l’occasion de donner forme à sa vision d’un lieu d’exposition idéal pour les œuvres sculptées.

Depuis quelques mois, une nouvelle silhouette baptisée Skulpturenhalle a fait son apparition dans le dispositif artistique d’Insel Hombroich, près de Düsseldorf (Allemagne). Ce territoire, imaginé par le collectionneur privé Karl-Heinrich Müller au début des années 80, interroge habilement le rapport du public à l’art, à l’architecture et au paysage à travers une série de pavillons d’exposition en forme de parcours au milieu de prairies et d’étangs. Une expérience unique.

Forme ovoïde de l’espace, plafond convexe, lumière naturelle qui jaillit des ouvertures placées en hauteur, et une salle dans la salle, qui crée soudain un lieu d’intimité dans l’immense halle de 700 m2 que l’on embrasse d’un seul regard. Une sculpture architecturée pensée pour accueillir d’autres sculptures.
Forme ovoïde de l’espace, plafond convexe, lumière naturelle qui jaillit des ouvertures placées en hauteur, et une salle dans la salle, qui crée soudain un lieu d’intimité dans l’immense halle de 700 m2 que l’on embrasse d’un seul regard. Une sculpture architecturée pensée pour accueillir d’autres sculptures. DR

Pour autant, ce dont il s’agit ici part d’une initiative personnelle, celle de l’artiste Thomas Schütte. Lui-même basé à Düsseldorf, il porte en effet un intérêt double à ce lieu atypique. D’abord parce qu’Insel Hombroich est largement fréquenté par un public d’amateurs et de curieux qui cherchent une alternative à la monstration de l’art pratiquée dans les musées ; ensuite parce que la propre production de l’artiste a souvent dialogué avec les formes architecturales.

L’artiste Thomas Schütte a supervisé chaque étape de la réalisation de la Skulpturenhalle, une galerie d’un nouveau genre.
L’artiste Thomas Schütte a supervisé chaque étape de la réalisation de la Skulpturenhalle, une galerie d’un nouveau genre. Dieter Schwarz

En 2011, celui-ci s’est donc porté acquéreur d’un terrain idéalement situé en bordure d’Insel Hombroich, à proximité d’architectures remarquables signées Álvaro Siza, Tadao Ando, Per Kirkeby ou Raimund Abraham… Et ce, afin d’y ériger une galerie d’exposition pour la sculpture. Au détail près qu’il ne s’agit pas pour Schütte d’exposer ses propres œuvres mais bel et bien d’en créer une propice à accueillir d’autres sculptures. L’artiste a défini les critères de ce que devait être une galerie d’un tel genre : la forme, l’apport de lumière, le rapport de taille des espaces entre eux… On y reconnaît un vocabulaire formel qu’il a déjà pu exploiter par le passé mais qu’il déploie ici à une échelle jusqu’alors jamais envisagée. Après avoir exposé les œuvres de Richard Deacon et Mario Merz, la Skulpturenhalle accueille jusqu’au 12 mars un accrochage du maître de maison, Thomas Schütte. On n’est jamais mieux servi que par soi-même !

Skulpturenhalle. Lindenweg (à l’angle avec Berger Weg), 41472 Neuss-Holzheim, Allemagne.
thomas-schuette-stiftung.de

L’architecture de la Skulpturhalle a été confiée à l’agence düsseldorfoise AKW.
L’architecture de la Skulpturhalle a été confiée à l’agence düsseldorfoise AKW. Dieter Schwarz

The good concept store La sélection IDEAT