Les Puces du design redessinées par les 5.5 Designers

Pour leur 35e édition, les Puces du design franchissent un cap en se déployant au parc des Expositions de la porte de Versailles. Une nouvelle formule qui prend vie sous la houlette créative des 5.5 Designers.

Un véritable musée du design à ciel ouvert, c’est l’impression que le visiteur ressent lorsqu’il arpente les allées des Puces du design. Ce salon, qui a lieu deux fois par an, convie depuis dix-sept ans les meilleurs galeries et antiquaires européens spécialisés dans le XXe siècle (40 % des marchands sont étrangers), attirant essentiellement les décorateurs, quelques musées et les particuliers en quête de pièces rares.

Stand de la galerie Visavu aux Puces du design.
Stand de la galerie Visavu aux Puces du design. galerie visavu

Les Puces du design ont si bien fait école qu’elles se retrouvaient un peu noyées dans le flot des événements « vintage » qui se multiplient en France. Fabien Bonillo, son fondateur, s’est donc tourné vers les 5.5 Designers, qui ont toujours su se jouer du mobilier existant pour créer un dialogue original avec les usages actuels. Il leur a confié la direction artistique, et les idées n’ont pas tardé à fuser…

Exemples de pièces exposées par la galerie « A touch of design » aux Puces du Design.
Exemples de pièces exposées par la galerie « A touch of design » aux Puces du Design. DR

« Parce que les puces sont avant tout synonymes de convivialité, nous avons envisagé l’événement comme un village, où l’on retrouvera les stands des marchands. Autour de cette ossature, nous avons imaginé des lieux culturels, car c’est l’histoire du design que l’on veut révéler à travers cette nouvelle édition », explique Jean-Sébastien Blanc, cofondateur des 5.5. Le salon sera donc ponctué d’une salle de conférences sur les objets iconiques, animée par des commissaires-priseurs, d’une boutique où dénicher dessins et prototypes de jeunes designers, d’un lieu réservé aux makers, d’une exposition sur Gio Ponti et d’un espace où les éditeurs viendront proposer de grands classiques… neufs, en détaillant les différences entre vintage, réédition originale et copie.

Cette histoire, les designers scénographes ont voulu la raconter autour d’une place de village conçue comme une guinguette, à l’aide de couleurs pétillantes et d’une mise en scène destructurée, un peu bricolée, bien dans l’esprit des 5.5 : « Notre idée est aussi de ne pas se contenter de regarder l’histoire du meuble comme quelque chose qui a eu lieu, mais comme quelque chose de vivant. » Bref, un pont solide, ludique et cultivé entre passé et présent.
Puces du design. Au parc des Expositions de la porte de Versailles (hall 5.1), du 17 au 20 novembre. www.pucesdudesign.com

Meubles de Pierre Paulin sur le stand de la galerie Fabien Bonillo.
Meubles de Pierre Paulin sur le stand de la galerie Fabien Bonillo. galerie fabien bonillo

The good concept store La sélection IDEAT