Veronese et Piet Hein Eek mettent le feu chez Merci

Pas d’adjectif assez précis pour qualifier la joie qu’inspirent les nouveaux luminaires de l’éditeur français Veronese, conçus avec le designer Piet Hein Eek. Exposés en apesanteur chez Merci à Paris jusque début janvier, ils répondent au défi lancé par Ruben Jochimek, directeur artistique de Veronese, qui a réussi à magnifier ses pièces détachées. Voici l’incroyable histoire de cet upcycling de haut vol.

Ruben Jochimek a envoyé un mail pour solliciter le designer néerlandais Piet Hein Eek. Réponse immédiate (on est aux Pays-Bas) : « Piet est enthousiaste. » Ruben Jochimek est allé le voir. Paris-Eindhoven en voiture, une caisse d’échantillons dans le coffre. Scotché par le royaume de Piet Hein Eek, studio, boutique et restaurant, il l’invite à découvrir tout son trésor vintage. Piet va dessiner pour Ruben une collection-système.
Ruben Jochimek a envoyé un mail pour solliciter le designer néerlandais Piet Hein Eek. Réponse immédiate (on est aux Pays-Bas) : « Piet est enthousiaste. » Ruben Jochimek est allé le voir. Paris-Eindhoven en voiture, une caisse d’échantillons dans le coffre. Scotché par le royaume de Piet Hein Eek, studio, boutique et restaurant, il l’invite à découvrir tout son trésor vintage. Piet va dessiner pour Ruben une collection-système. Jérôme Galland
Non, ce n’est pas l’intérieur d’un coffre en Suisse ! Juste les étagères de pièces détachées qui dorment dans les archives de la maison Veronese à Paris. Ce trésor s’accumule ici depuis 1931. A chaque lustre réalisé, les artisans verriers prévoient de quoi restaurer ou reproduire. Ruben Jochimek, directeur artistique, était convaincu de ce que la beauté pouvait encore surgir de cette ménagerie de verre.
Non, ce n’est pas l’intérieur d’un coffre en Suisse ! Juste les étagères de pièces détachées qui dorment dans les archives de la maison Veronese à Paris. Ce trésor s’accumule ici depuis 1931. A chaque lustre réalisé, les artisans verriers prévoient de quoi restaurer ou reproduire. Ruben Jochimek, directeur artistique, était convaincu de ce que la beauté pouvait encore surgir de cette ménagerie de verre. Jérôme Galland
Piet Hein Eek a conçu avec Ruben Jochimek une collection de luminaires : lustre, lampe à poser et suspension. Ce sont des lampes à composer soi-même. Le seul élément reconstitué est au centre de chaque pièce. Il s’agit du tronc « Ecorce », un modèle des seventies. Chacune de ces compositions, unique, ravira quelque 500 heureux.
Piet Hein Eek a conçu avec Ruben Jochimek une collection de luminaires : lustre, lampe à poser et suspension. Ce sont des lampes à composer soi-même. Le seul élément reconstitué est au centre de chaque pièce. Il s’agit du tronc « Ecorce », un modèle des seventies. Chacune de ces compositions, unique, ravira quelque 500 heureux. Jérôme Galland
Fleurs ou pampilles, le matériau inspire. Chez Veronese, il se fait coruscant, étincelant… Murano à Paris ! Le stock évoque aussi la joaillerie française, du style Tutti Frutti de Cartier aux bagues choc de Victoire de Castellane chez Dior. L’artisanat glamourise la nature. Et ces pièces détachées rappellent des styles disparus.
Fleurs ou pampilles, le matériau inspire. Chez Veronese, il se fait coruscant, étincelant… Murano à Paris ! Le stock évoque aussi la joaillerie française, du style Tutti Frutti de Cartier aux bagues choc de Victoire de Castellane chez Dior. L’artisanat glamourise la nature. Et ces pièces détachées rappellent des styles disparus. Jérôme Galland

 

Piet Hein Eek explique sa collaboration avec Veronese

The good concept store La sélection IDEAT