Un espace de jeu « brutaliste » investit le Vitra Design Museum

Un jardin d'enfants « brutaliste » a investi le Vitra Design Museum. Une façon de rendre hommage à l'inventivité et l'ambition de ce mouvement architectural qui prônait l'utilisation du béton brut (d'où son nom…).

Le Vitra Design Museum situé à Weil am Rhein (en Allemagne mais à proximité immédiate de Bâle et Mulhouse…)  accueille depuis le  14 janvier « The Brutalist playground », une installation en hommage aux aires de jeux issues du mouvement brutaliste d’après-guerre. Grâce aux archives du Royal Institute of British Architects, l’exposition reproduit les éléments d’anciens terrains de jeux aujourd’hui disparus.

L’aire de jeux du Churchill Gardens Estate dans le quartier londonien de Pimlico en 1978.
L’aire de jeux du Churchill Gardens Estate dans le quartier londonien de Pimlico en 1978. John Donat

Apparu au Royaume-Uni peu de temps après la Seconde Guerre mondiale, l’architecture brutaliste se caractérise par une esthétique sévère aux formes expressives réalisées en matériaux bruts, le plus souvent du béton. Au cours de cette période de reconstruction, les logements collectifs prennent leur envol et les architectes, socialement engagés, y intègrent des espaces de récréation inédits.

Chaque élément est reproduit à taille réelle pour rendre l’exposition la plus interactive possible.
Chaque élément est reproduit à taille réelle pour rendre l’exposition la plus interactive possible. copyright RIBA
Le collectif Assemble s’était déjà fait remarquer pour ses projets d’architecture ludique, notamment le « Baltic Street Adventure Playground ».
Le collectif Assemble s’était déjà fait remarquer pour ses projets d’architecture ludique, notamment le « Baltic Street Adventure Playground ». copyright RIBA

Le collectif d’architecture et d’art Assemble, lauréat du Turner Prize en 2015, reproduit pour l’occasion des fragments de ces terrains de jeu reproduits à l’échelle 1. Les modules ont été piochés dans trois aires de jeux autrefois situées dans la banlieue de Londres, à Pimlico, Poplar et Paddington. Seule différence, un matériaux composite à base de mousse reconstituée remplace le béton pour constituer un parcours immersif, ludique et coloré, destiné autant aux adultes qu’aux enfants.

Colorées et réalisées en mousse, les structures se détachent du béton pour souligner l’expressivité des formes brutalistes.
Colorées et réalisées en mousse, les structures se détachent du béton pour souligner l’expressivité des formes brutalistes. copyright RIBA

A partir d’archives photographiques du Royal Institute of British Architects, un film, créé par l’artiste australien Simon Terrill basé à Londres, complète l’installation en insistant sur l’aspect expérimental et ambitieux de ces réalisations datant d’une époque où l’optimisme des architectes tentait de réinventer nos sociétés.

Simon Terrill présente un film réalisé à partir des archives photographiques du Royal Institute of British Architects.
Simon Terrill présente un film réalisé à partir des archives photographiques du Royal Institute of British Architects. copyright RIBA

« The Brutalist playground » au Vitra Design Museum. Charles-Eames-Str. 2, D-79576 Weil am Rhein. Tél. : +49 7621 702 3200. www.design-museum.de
Jusqu’au 16 avril. 

The good concept store La sélection IDEAT