Snøhetta imagine une « 7th room » pour Treehotel

Internationalement reconnue depuis la réalisation de l'Opéra National d'Oslo, l'agence d'architecture norvégienne Snøhetta complète le fameux Treehotel d'une nouvelle cabane suspendue au milieu des arbres de la forêt suédoise.

Situé dans une forêt boréale du nord de la Suède, le Treehotel est un établissement unique au monde. Ses chambres sont en effet des cabanes suspendues dans des pins. Mais attention, des cabanes d’architectes avec des parti-pris esthétiques forts, comme le déjà célèbre Mirror Cube ou le Bird’s Nest. Le 18 janvier dernier, une nouvelle suite, conçue par les architectes de Snøhetta s’est ajoutée aux six premières chambres.

Situé en pleine nature, le Treehotel n’est qu’à une heure de voiture de l’aéroport de Lulea (Suède).
Situé en pleine nature, le Treehotel n’est qu’à une heure de voiture de l’aéroport de Lulea (Suède). Johan-Jansson

A dix mètres au-dessus du sol, la 7th room offre des vues à couper le souffle sur les paysages de Laponie. Avec de larges vitrages et une terrasse en filets traversée d’un arbre, l’architecture floute les limites entre les espaces intérieurs et extérieurs pour immerger ses résidents en pleine nature.

Une photographie en trompe-l’œil transforme la plateforme en forêt de pins.
Une photographie en trompe-l’œil transforme la plateforme en forêt de pins. Johan-Jansson

Supportée par douze pilotis, la sous-face de la suite devient la façade principale et s’habille pour l’occasion d’une impression en noir et blanc figurant les cimes d’une forêt de pin pour s’intégrer au mieux dans son environnement.

Des sacs de couchage sont disponibles pour les plus courageux qui souhaiteraient dormir à la belle étoile…
Des sacs de couchage sont disponibles pour les plus courageux qui souhaiteraient dormir à la belle étoile… Johan-Jansson

Accessible par un escalier métallique, la chambre dispose toutefois d’un monte-charge d’appoint pour transporter les bagages.

Située en lisière de forêt, la cabine profite de la canopée mais aussi de vues dégagées sur les paysages lapons.
Située en lisière de forêt, la cabine profite de la canopée mais aussi de vues dégagées sur les paysages lapons. Johan-Jansson

Inspirées de la tradition nordique, les façades de la cabine sont réalisées en planches de pin préalablement brûlées pour leur conférer du caractère et réduire l’entretien.

Créés en 1960, les « Scandia Chair » du designer norvégien Hans Brattrud s’habillent ici de fourrure.
Créés en 1960, les « Scandia Chair » du designer norvégien Hans Brattrud s’habillent ici de fourrure. Johan-Jansson

A l’intérieur, le sol est réalisé en frêne tandis que le bouleau contreplaqué s’affiche aux murs. Lumineux et habillé de mobilier en bois clair, l’espace contraste avec son enveloppe dans le plus pur style scandinave.

Un poêle à bois permet de profiter de la nature sans subir ses frimas.
Un poêle à bois permet de profiter de la nature sans subir ses frimas. Johan-Jansson

Pouvant accueillir cinq personnes, la suite de 55 m2 se compose d’un salon, d’une salle de bains et de deux chambres réparties de chaque coté de la terrasse.

Depuis les chambres et la terrasse, on aperçoit la rivière Lule qui coule en contrebas.
Depuis les chambres et la terrasse, on aperçoit la rivière Lule qui coule en contrebas. Johan-Jansson

Un subtil jeu de niveaux, d’à peine 30 centimètres, distingue le séjour de la salle de bains et des chambres dont les lits semblent presque incrustés dans le sol pour une atmosphère des plus cosy.

L’aménagement tout en détails de Snøhetta joue sur différentes hauteurs de sol pour différencier les espaces de cette suite de 55 m2.
L’aménagement tout en détails de Snøhetta joue sur différentes hauteurs de sol pour différencier les espaces de cette suite de 55 m2. Johan-Jansson

Associé à l’éditeur de luminaires Atlejé Lyktan, Snøhetta a imaginé ici une applique qui s’inspire de l’architecture contrastée du lieu, avec une face extérieure noire et l’autre en placage de bouleau pour diffuser une lumière chaleureuse.

Des appliques créées sur mesure viennent compenser les variations d’ensoleillement caractéristiques de cette région proche du cercle polaire.
Des appliques créées sur mesure viennent compenser les variations d’ensoleillement caractéristiques de cette région proche du cercle polaire. Johan-Jansson

Après l’extension du San Francisco Museum of Modern Art et le Centre International d’Art Pariétal de Lascaux en 2016, Snøhetta continue de travailler autant dans les domaines du paysage, de l’architecture que du design intérieur. Actuellement, le studio planche sur la réalisation du futur siège parisien du journal Le Monde.

The Good Spots Destination Suède

The good concept store La sélection IDEAT