Le Studio Quetzal n’attend pas le nombre des années

Les jeunes lauréats du Grand Prix du jury Van Cleef & Arpels de Design Parade Toulon 2016, concours dédié aux nouveaux talents de l’architecture intérieure, sont déjà opérationnels : avec des idées précises, un sens du concret et la volonté de ne pas perdre de temps.

On dirait de faux débutants, parce que des propos de Louise Naegelen, Adrien Gadet et Benjamin Lina, il se dégage une vraie maîtrise. A l’École Bleue, dans le XIe arrondissement de Paris, où les trois cerveaux de Studio Quetzal se sont rencontrés, les professeurs enseignent le design produit, le design graphique et l’architecture d’intérieur.

Benjamin Lina, Louise Naegelen et Adrien Gadet forment Studio Quetzal, de jeunes designers et architectes d’intérieur remarqués et couronnés, plus enclins à expérimenter qu’à théoriser.
Benjamin Lina, Louise Naegelen et Adrien Gadet forment Studio Quetzal, de jeunes designers et architectes d’intérieur remarqués et couronnés, plus enclins à expérimenter qu’à théoriser. DR

Dès le premier jour, le trio sympathise au cours d’un atelier singulier où ils devaient mesurer leur corps avec des bouts de ficelle. L’école encourageait la polyvalence, l’expérimentation et à « pousser le concept au maximum », dit Louise. Les trois ont pris l’habitude de commenter leurs travaux respectifs avec, pendant cinq ans, peu de théorie. Durant leurs deux dernières années de master, « chacun a pu créer en atelier de vrais objets », raconte Benjamin. L’idée de s’unir a pris corps. Après leur diplôme, Louise travaillait avec Adrien, Benjamin les a rejoints et Studio Quetzal s’est créé.

Comode basse 0.0.1.
Comode basse 0.0.1. Studio Quetzal
Bureau en contreplaqué 0.0.1.
Bureau en contreplaqué 0.0.1. Studio Quetzal

Leurs premières réalisations (la commode Otto date de 2014) témoignent qu’ils sont bien armés pour appréhender les projets d’une façon singulière et totale : « Tout faire dans un restaurant par exemple, de l’espace à l’identité visuelle », suggère Louise. Leur habitude d’échanger leur évite l’attribution des mêmes rôles. Ils mettent à plat, discutent et tranchent. Et parlent du fait de travailler vite. Après le prix de la Design Parade Toulon en juillet 2016, ils planchent sur un appartement, une grange en Alsace et la conception d’un hôtel à Marseille. Ils répondent aussi à des concours de design. Une future collaboration s’annonce avec l’éditeur Moustache.

Intérieur réalisé pour le Festival d’Architecture intérieure de Toulon 2016.
Intérieur réalisé pour le Festival d’Architecture intérieure de Toulon 2016. Studio Quetzal

À Toulon, le fait même d’être présent avec leur Immersed Office, un bureau-bibliothèque inspiré de l’univers du bateau dans un esprit méditerranéen, leur a permis de nouer des contacts. L’un des membres du jury, la commissaire d’exposition Marie-Claude Beaud, leur a commandé ce meuble pour son bureau au Nouveau Musée National de Monaco qu’elle dirige ! Ils ont de quoi convaincre, avec notamment leur L0.0.1, un luminaire en polyméthacrylate de méthyle, comme des joncs de lumière. Sophistiqué, il est pourtant simple à monter. On croyait avoir affaire à de jeunes designers…

Le luminaire à LED « L0.0.1 » de Studio Quetzal réalise la matérialisation d’un flux de lumière.
Le luminaire à LED « L0.0.1 » de Studio Quetzal réalise la matérialisation d’un flux de lumière. Pauline Guerrier

The good concept store La sélection IDEAT