La Casserole : une cocotte de luxe à Strasbourg

À Strasbourg, il est de bon ton de passer à La Casserole. Cédric Kuster, ancien directeur du Crocodile, et le chef Marc Weibel, formé dans de grands palaces parisiens, font frémir les papilles dans ce boudoir très couru de la capitale alsacienne, luxueux sans être guindé.

Après douze années à officier pour le Crocodile, l’une des tables les plus prestigieuses de la capitale européenne, aux côtés notamment du grand Émile Jung (3 étoiles Michelin), Cédric Kuster s’est offert son écrin. Un cocon douillet de 30 couverts où s’octroyer une parenthèse gastronomique et esthétique.

À la hauteur d’un décor signé Alexandre Nicola – un ancien chef ! -, l’assiette, très raffinée, de Marc Weibel, s’appuie majoritairement sur les meilleurs produits régionaux.
À la hauteur d’un décor signé Alexandre Nicola – un ancien chef ! -, l’assiette, très raffinée, de Marc Weibel, s’appuie majoritairement sur les meilleurs produits régionaux. DR

Un boudoir feutré où les matières les plus luxueuses se répondent, sans jamais verser dans l’ostentation : les créations Lalique, le mur de cuir de la jeune designer britannique Helen Amy Murray, le somptueux paravent de verre habillé de feuilles d’or blanc signé Bénédicte Truchard ou les douces soies de la manufacture italienne Rubelli forment un ensemble élégant sans être intimidant. Le fringant trentenaire a confié la décoration à Alexandre Nicola, un ami mais aussi un ancien chef, pour ne pas sacrifier la fonctionnalité. Du sur-mesure pour ce féru de compétition et de précision, ancien médaillé d’or aux Olympiades des métiers. Les alcools forts s’intègrent au décor et s’exposent, ici, sur un mur lumineux, dans de précieux flacons.

Les alcools s’affichent sur un mur lumineux…
Les alcools s’affichent sur un mur lumineux… DR

Derrière les fourneaux, un autre ami a pris place, le chef Marc Weibel. Entre Cédric et lui, la complicité est évidente. Ils n’ont jamais oublié la promesse qu’ils s’étaient faite sur les bancs de l’école : « Si l’un de nous ouvre un restaurant, il fait appel à l’autre. » Après avoir quitté son Alsace natale pour se former avec les plus grands, d’Alain Ducasse (au Plaza Athénée) à Jean-François Piège (au Crillon), le chef porte sa cuisine à ébullition à La Casserole.

Le chef Marc Weibel a fait ses armes chez Passard et Piège.
Le chef Marc Weibel a fait ses armes chez Passard et Piège.

Du classicisme rehaussé de touches d’originalité, d’associations inattendues. Les plus beaux produits alsaciens y trouvent leur place. Le foie gras de la ferme Schmitt est travaillé avec une tartelette d’endives à l’orange et une crème de noix, le pigeonneau d’Alsace de la ferme Théo Kieffer est sublimé en deux services. Dans les assiettes, le dressage est pointu, coloré, gourmand. Rien d’étonnant à ce que le tout-Strasbourg veuille goûter à cette Casserole.

Le dressage fait l’objet d’un soin particulier, comme avec ce dessert qui défie la gravité.
Le dressage fait l’objet d’un soin particulier, comme avec ce dessert qui défie la gravité.

Déjeuner : 39 €. Menus : 69 €, 79 € et 99 €. À la carte, autour de 110 € boissons comprises.
La Casserole. 24, rue des Juifs, 67000 Strasbourg. Tél. : 03 88 36 49 68. restaurantlacasserole.fr

 

The good concept store La sélection IDEAT