Designheure part à la conquête de l'Ouest

En quelques collections, la start-up Designheure est devenue incontournable sur le marché du luminaire européen. Mais la société sétoise voit plus grand. Après un long travail préparatoire, elle se lance à présent sur le marché américain.

« L’Amérique, je veux l’avoir et je l’aurai ! » chantait Joe Dassin. Mais quand on est une entreprise de luminaires comme Designheure, c’est une autre paire de manches que de se lancer à l’assaut du marché yankee. « Ce projet de longue haleine a été amorcé il y a trois ans, explique la directrice Bénédicte Collod. Et il ne s’agissait alors pas seulement d’adapter l’ampérage de nos produits : les normes nord-américaines sont différentes des nôtres. Il existe une série de tests que nous venons de passer pour obtenir la certification UL. »

Bénédicte et Jean-Baptiste Collod poursuivent depuis dix ans leur métier d’éditeurs de luminaires. Aujourd’hui, 80 % de leur activité s’inscrit dans le secteur du « contract » avec un projet au moins dans 78 pays.
Bénédicte et Jean-Baptiste Collod poursuivent depuis dix ans leur métier d’éditeurs de luminaires. Aujourd’hui, 80 % de leur activité s’inscrit dans le secteur du « contract » avec un projet au moins dans 78 pays. DR

Une fois cette dernière obtenue, l’entreprise va donc amorcer la distribution directe de ses produits de l’autre côté de l’Atlantique. « Nous travaillions déjà régulièrement sur des projets là-bas, avec des architectes qui aiment notre marque. Nous allons désormais pouvoir amplifier ce développement auprès des prescripteurs grâce à notre bureau de Miami qui nous représente dans tous les États. »

Dans le showroom de Designheure à Sète (Hérault).
Dans le showroom de Designheure à Sète (Hérault). Designheure

Distribuée dans 75 pays, Designheure vise tout un continent, puisque la certification « UL » lui ouvre non seulement les portes des États-Unis et du Canada, mais aussi, à plus long terme, celles de toute l’Amérique du Sud, d’où l’emplacement stratégique du bureau de Miami à la Porte des Amériques.

Les lampes de bibliothèque Lightbook signées Hervé Langlais, un des best-sellers de Designheure.
Les lampes de bibliothèque Lightbook signées Hervé Langlais, un des best-sellers de Designheure.

Très bien accueillie par des architectes enthousiastes à l’idée de la prescrire, la marque distribuera outre-Atlantique tout son catalogue, comme les collections « Cargo », « Nuage » et la toute récente gamme « Pistyle », dessinée par Davide Oppizzi.

La nouvelle collection « Pistyle », signée Davide Oppizzi, apporte un brin de fantaisie sur le marché du bureau.
La nouvelle collection « Pistyle », signée Davide Oppizzi, apporte un brin de fantaisie sur le marché du bureau. DR

« Elle s’adresse spécifiquement au marché du bureau, dont on a observé une réelle évolution dernièrement, explique Bénédicte. Inspirée de la fleur baptisée oiseau de paradis, elle introduit un peu de nature dans des espaces souvent clos et austères. » Orientable à l’envi, cette lampe à LED, conçue en fonction des dimensions des écrans, est équipée sur sa base d’un yoyo qui permet de réduire la longueur du fil. « Nous l’avons présenté au salon 100 % Design 2016 à Londres, où elle a rencontré un gros succès. » Un coup de cœur anglo-saxon de bon augure pour la suite de l’aventure américaine…

Par le biais de son activité contract, Designheure a déjà participé à des projets sur le sol américain : Maison du Chocolat, à New York, éclairée par une série de lustres de la collection « Nuage ».
Par le biais de son activité contract, Designheure a déjà participé à des projets sur le sol américain : Maison du Chocolat, à New York, éclairée par une série de lustres de la collection « Nuage ». DR

The good concept store La sélection IDEAT