Gesa Hansen, la tendance qui vient du froid

Adepte des lignes simples et des matières naturelles, la créatrice danoise confesse – entre autres … – une faiblesse pour le mobilier organique de Faye Toogood et les clichés étranges du photographe « anthropologue » Charles Fréger. Interview…

Fille et petite-fille de designers et ébénistes, Gesa Hansen (@gesahansen) est diplômée de la mythique université du Bauhaus à Weimar, et des beaux-arts de Nagoya (Japon). Créatrice multicasquettes, elle a créé en 2009 la collection de meubles aux accents nordiques « The Hansen Family » et s’est lancée, deux ans plus tard, dans la décoration d’intérieurs avec ses deux complices, Pascaline Feutry, set designer, et Aï Bihr, styliste de mode. À leur palmarès ? Le restaurant 52 Faubourg Saint-Denis, aménagé dans une ancienne boucherie de quartier, la boutique de mode et d’accessoires Le Mont Saint Michel, dans le IIIe arrondissement, ou encore la nouvelle librairie-galerie photo La Hune, à Saint-Germain-des-Prés, tous trois situés à Paris.

Dans la nouvelle librairie-galerie photo La Hune, à Saint-Germain-des-Prés, son travail de décoratrice s’est adossé à celui de l’architecte Vincent Eschalier.
Dans la nouvelle librairie-galerie photo La Hune, à Saint-Germain-des-Prés, son travail de décoratrice s’est adossé à celui de l’architecte Vincent Eschalier. Joan Bracco

Une couleur ?
Les « faux noirs », teintés, par exemple, de vert ou de bleu. Je trouve que ça donne une profondeur poétique aux volumes et un petit côté seventies bien dans l’air du temps.

Un motif ?
Les figures géométriques de la période Art déco au Pays basque. Une réussite sur le plan graphique. C’est très inspirant, je trouve.

Un matériau ?
L’orme, un bois ni trop clair ni trop foncé, qui se travaille très bien et qui possède un beau veinage très particulier.

Une pièce ?
La salle à manger, qui tend à disparaître dans les maisons parce qu’on ne l’utilise plus. C’est ce qui la rend spéciale à mes yeux.

Dans le quartier Saint-Georges (IXe), près de Montmartre, un appartement revu par Gesa Hansen dans un style scandinave contemporain.
Dans le quartier Saint-Georges (IXe), près de Montmartre, un appartement revu par Gesa Hansen dans un style scandinave contemporain. DR

Un meuble ?
Le secrétaire, un peu pour les mêmes raisons. On ne prend plus le temps d’écrire à la main. Il faut conserver ce type de rituels et arrêter de se laisser surmener à tout bout de champ.

Un designer ?
Faye Toogood, pour sa chaise Roly Poly qui ressemble à un petit animal à quatre pattes. À mon avis, nous allons en ce moment vers des formes plus organiques comme celles-ci ou celles du mobilier de Rick Owens.

Un photographe ?
Charles Fréger, pour ses séries, telles que « Wilder Mann », qui mettent en scène d’anciennes traditions primitives qui consistent à se déguiser pour chasser les mauvais esprits des communautés. Cela existe encore un peu partout sur la planète. Je suis complètement fan de ce travail.

Une boutique ?
Haute Antiques 207, un hall d’antiquaires à Bruxelles, qui propose des pièces exceptionnelles à bas prix. L’ambiance y est très bon enfant. J’y ai trouvé récemment un canapé de Pierre Paulin à 500 € !

Un lieu ?
La maison du designer Alvar Aalto à Helsinki. Un lieu qui possède à la fois un côté Bauhaus et un côté scandinave. Même si elle date de 1936, elle a l’air d’avoir été créée hier. La gestion de l’espace y est parfaite, tout comme celle de la lumière. Le contraste entre les murs blancs et les nombreux éléments en bois, comme les portes coulissantes, est absolument ravissant.

Le flagship-store de la marque de mode Le Mont Saint Michel, à Paris (IIIe), réalisé par le trio Hansen, Feutry et Bihr. L’architecture normande a inspiré le motif mural brisé. 
Le flagship-store de la marque de mode Le Mont Saint Michel, à Paris (IIIe), réalisé par le trio Hansen, Feutry et Bihr. L’architecture normande a inspiré le motif mural brisé.  Nathalie Mohadjer
Dans la boutique parisienne de Le Mont Saint Michel, une banquette rouge dynamise l’espace.
Dans la boutique parisienne de Le Mont Saint Michel, une banquette rouge dynamise l’espace. DR

The good concept store La sélection IDEAT