Vintage : Retour dans les fifties à Dallas

Une agence immobilière de Dallas a mis en vente une villa des fifties conservée dans son jus. Un extraordinaire témoignage de cet âge d'or du design et de l'architecture.

A Vendre : Une maison comme un voyage dans le temps… Une agence texane a récemment mis sur le marché cette villa construite au milieu des années 1950 par l’architecte Gordon Nichols et qui n’a pris une ride ! Son mobilier tout comme son architecture sont garantis d’origine. Elle est de plus située au cœur de Dallas, sur l’une des célèbres rues « Disney Streets » (Pinocchio Street en l’occurence).

L’intérieur a été amélioré par son actuel propriétaire, Carlos Cardoza, qui a peaufiné son look fifties.
L’intérieur a été amélioré par son actuel propriétaire, Carlos Cardoza, qui a peaufiné son look fifties.

Rachetée en 1994, elle a néanmoins conservé son décor Technicolor parfois un brin kitsch et son mobilier qui décline tous les maîtres de la décennie : les Eames bien sûr mais aussi Jacobsen, Panton, Nelson… Vitrine de l’architecture américaine de l’après-guerre avec son plan de plain pied, son toit bas, ses nombreuses portes vitrées qui connectent extérieur et intérieur… Elle nous plonge dans la nostalgie des fifties rayonnantes.

Conformément aux canons de l’époque et à la météo locale, l’intérieur est largement ouvert sur le jardin arrière et sa piscine grâce aux baies vitrées.
Conformément aux canons de l’époque et à la météo locale, l’intérieur est largement ouvert sur le jardin arrière et sa piscine grâce aux baies vitrées.

Elle est aujourd’hui mise en vente au prix de 665 000 $ mais a bien du mal à trouver un acquéreur malgré ses atouts (quatre chambres, trois salles de bains) et son architecture dans un remarquable état de conservation. « Nous avons découvert que les acheteurs potentiels étaient très intimidés par la maison lors de leur visite. Presque au point qu’ils ne savent pas quoi comment se comporter ! Ils ont du mal à se projeter à l’intérieur parce qu’ils la considèrent comme un musée et que, forcément, cela crée une barrière… », assure le vendeur. 

La maison affiche des couleurs pop et une collection de mobilier d’époque exceptionnelle… qui n’est pas incluse dans le prix de vente !
La maison affiche des couleurs pop et une collection de mobilier d’époque exceptionnelle… qui n’est pas incluse dans le prix de vente !

The good concept store La sélection IDEAT