Quand Roche Bobois rencontre l'artisanat mexicain

Peut-on réconcilier artisanat traditionnel et design contemporain ? « Oui ! », répondent en chœur Roche-Bobois et des créateurs mexicains associés dans une drôle d'aventure…

Différentes villes du Mexique accueillent actuellement à tour de rôle l’exposition « L’Artesania de vivir ». Cet ensemble de 35 chaises (qui circulera ensuite aux Etats-Unis puis en Europe) met en lumière l’association de savoir-faire artisanaux et de design français : ses curateurs ont en effet demandé à des artisans de différentes régions du Mexique de créer une seconde peau pour trois assises iconiques de l’éditeur français Roche Bobois. Ce projet vise à promouvoir la culture mexicaine et son artisanat coloré sur la scène internationale mais aussi à montrer qu’ils cohabitent très bien avec la création contemporaine.

La chaise Ava, signée Song Wen Zhong, transfigurée par la broderie mexicaine.
La chaise Ava, signée Song Wen Zhong, transfigurée par la broderie mexicaine.

Quatre assises de la marque française (la chaise Loop, la chaise Ava, le fauteuil Lully et le fauteuil Florian) ont ainsi été revisités par des professeurs d’art et leurs élèves ainsi que des artisans, des ateliers de broderie… En tout, plusieurs dizaines de talents venant de tout le pays ont collaboré pour aboutir à ces 35 créations originales.

La chaise Loop de Cédric Ragot prend des couleurs
La chaise Loop de Cédric Ragot prend des couleurs

Les tissus utilisés, façonnés, tressés ou brodés, affichent des motifs géométriques d’inspiration animale et végétale. Ils incarnent les forces de la nature, la grande biodiversité du Mexique (Naturaleza fractal et Corazon de la Chinantla), décrivent des cérémonies ancestrales quasi oubliées  (Ceremonia Ancestral) ou rendent hommage aux peuples indigènes (Amuzgo). 

Pour Roche Bobois, cette exposition démontre que le mobilier contemporain est compatible avec les canons esthétiques ancestraux de la culture mexicaine. Lors de son prochain passage en Europe (les dates ne sont pas encore fixées…), ce sera l’occasion de découvrir quelques-unes des techniques les plus emblématiques du Mexique et de montrer un exemple de la sensibilité artistique contemporaine des artisans de ses communautés. 

L’exposition vient de fermer ses portes à San Cristóbal de Las Casas (Chiapas) et s’apprête à investir Zacatecas, Oaxaca puis les Etats-Unis et l’Europe à la fin 2017. 

La chaise Ava déclinée dans un camaïeu de bleus.
La chaise Ava déclinée dans un camaïeu de bleus.

Raúl Durón León, le directeur du Centre Culturel de la Altos de Chiapas insiste: «La caractéristique de cette exposition est de réunir l’ébénisterie française et le travail des grands artisans du Mexique. »

 

 

L’exposition a ouvert ce 20 janvier 20 et pendant la première semaine de mars, pour le 484 anniversaire de la fondation de la ville de San Cristobal.

The good concept store La sélection IDEAT