Armel Soyer au-dessus des nuages

Face au Mont Blanc, la galeriste Armel Soyer ouvre un second lieu où cohabitent son mobilier d’exception et des marques de déco triées sur le volet. Un grand bol d’air frais pour les collectionneurs…

En cinq ans à peine, la galeriste Armel Soyer a réussi à redonner du pep aux arts décoratifs français en défendant le travail d’une écurie de designers émergents tels que Pierre Gonalons ou Mathias Kiss. En 2012, avec le premier, elle entre directement dans la cour des grands en exposant à Design Miami/Basel une spectaculaire bibliothèque aux accents Napoléon III, qui permet de bouquiner sous une tonnelle laquée noire rehaussée de laiton.

Liseuse « King Sun » de Pierre Gonalons.
Liseuse « King Sun » de Pierre Gonalons. DR

Les miroirs froissés du second, à mi-chemin entre l’objet décoratif et l’installation artistique, lui assurent un succès commercial dans le monde entier. « Ce n’est ni vraiment de l’art ni vraiment du design », concède Armel Soyer. Et, pour changer un peu du cadre minimaliste de sa galerie du Marais, la jeune femme a racheté une ancienne ferme dans les Alpes, à quelques kilomètres de Megève, afin, selon elle, de « présenter le travail des designers dans un cadre plus authentique ». Un salon, une cuisine, deux chambres, une salle à manger et le talent de ses protégés qui meublent avec panache l’intérieur rustique de la ferme.

La galeriste Armel Soyer.
La galeriste Armel Soyer. Galerie Armel Soyer Alps

Si la galerie Armel Soyer Alps ouvre ce mois-ci sur rendez-vous, sa conceptrice a invité l’été dernier en résidence un designer russe du nom de Denis Milovanov, qui a réalisé, in situ, un mobilier exceptionnel : un siège, un banc, une table basse et un paravent, sculptés à la tronçonneuse dans des billots de bois, puis trempés dans des bains d’huile. Un procédé ancestral qui trouve ici un contrepoint parfait avec les assises futuristes du Britannique Julian Mayor, dessinées en 3D, puis fabriquées en acier.

« Nous voulons prouver que ces créations extraordinaires à regarder sont aussi des meubles avec lesquels ont vit », insiste Armel Soyer, qui se présente ici pour la première fois comme revendeuse de marques de décoration, parmi lesquelles le studio montréalais Lambert & Fils et ses luminaires inspirés des années 40 et Lindell & Co, fabricant de coussins aux motifs graphiques. Comment décorer une ferme au XXIe siècle ? La réponse se trouve maintenant dans les Alpes…

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT