IKEA et Colette, une amitié franco-suédoise inattendue

Ce matin, l'iconique concept-store parisien Colette nous invitait pour un petit déjeuner plein de surprises ! En guest d’honneur, Henrik Most, creative leader d’IKEA, venu parler de la nouvelle collection de l’enseigne suédoise « Art Event », mais aussi de la récente et fructueuse amitié entre ces deux trendsetters. On vous dit tout…

Décidément, cette semaine, la boutique la plus branchée de Paris est en ébullition ! Si Colette fête en grande pompe ses 20 ans d’existence aux Arts Déco – avec The Beach, une piscine à bulles XXL ouverte à tous, jusqu’au 25 mars –, c’est sa récente colocation avec le géant suédois qui nous a attiré du côté de la rue Saint-Honoré.

Colocation… mais aussi collaboration ! Alors qu’IKEA prend ses quartiers chez Colette jusqu’au 6 mai, ce nouveau rapprochement franco-suédois ne sera pas qu’un one-shot éphémère : une collection commune se profile à l’horizon 2018 ! Décidément, les partenariats inattendus ont la cote…
Pourtant, Henrik Most, « creative leader » d’IKEA, a expliqué que les deux marques avaient plus en commun qu’on ne pourrait le penser. Présente aussi sur place, Sarah Andelman – qui a créé avec sa mère Colette Rousseaux l’enseigne aux pois bleus il y a pile 20 ans – acquiesce quand Henrik Most évoque une envie de repenser la maison : « What makes a home? », « How do we live? », nous interroge-t-il.

Henrik Most, creative leader d’IKEA, présente le travail des 12 artistes qui ont participé à la collection « Art Event ».
Henrik Most, creative leader d’IKEA, présente le travail des 12 artistes qui ont participé à la collection « Art Event ». Fanny Liaux

C’est justement autour de ces deux problématiques que s’articuleront les 20 pièces de la future collection. On nous souffle aussi que Darcel, le petit personnage créé par Craig Redman et souvent présent dans l’image de Colette, jouera un rôle de premier plan dans cette collaboration. Pour l’heure, c’est une colocation inédite qui s’est installée à deux pas des Tuileries. IKEA n’a en effet jamais investi les murs d’une autre marque pour présenter une nouvelle collection. Une première donc pour les Suédois, même si Colette est familière de ce genre d’avant-première.

La visite commence dans la rue. Le visage de Colette, ce sont bien sûr ses vitrines, qui changent chaque semaine. Les icônes design à petits prix du grand magasin suédois y prennent donc la pose, habillées et détournées selon les codes du temple de la hype parisienne (du blanc et des pois bleus). L’ensemble de la vitrine sera d’ailleurs à gagner par tirage au sort à l’issue de l’événement.

Les pois bleus, signature de Colette, s’affichent fièrement sur le mobilier iconique d’IKEA.
Les pois bleus, signature de Colette, s’affichent fièrement sur le mobilier iconique d’IKEA. Ikea

La visite se poursuit au premier étage, dans la galerie. Ici, les douze affiches qui composent la troisième saison de la collection « Art Event » habillent les murs. Le thème de cette année ? Le dessin : « C’est la première forme d’art que nous avons tous pratiqué, que certains pratiquent encore avec talent, que d’autres exploitent occasionnellement, quand ils sont au téléphone par exemple. » Douze artistes internationaux, parmi lesquels le Français Jean Jullien et l’excellent Steven Harrington, ont donc été invités à laisser libre cours à leur imagination afin de faire entrer l’art chez Monsieur et Madame Tout-le-monde. Une démarche qui tient à cœur à Henrik Most : « Pour moins de 10 €, on peut s’offrir une œuvre d’art, la regarder, imaginer l’histoire qu’elle raconte, rêver ! » La collection est disponible en avant-première chez Colette et débarquera dans une sélection de magasins IKEA à partir d’avril.

L’affiche sens dessus dessous de Steven Harrington pour la collection Art Event.
L’affiche sens dessus dessous de Steven Harrington pour la collection Art Event. Ikea

Quatre de ces douze artistes réinterpréteront en live les produits d’Ikea lors d’une carte blanche de trois jours ouverte à tous. Le duo belge Hell’o achèvera sa performance ce soir, alors que l’illustrateur new-yorkais et ami de la Colette team Kevin Lyons prendra le relai, suivi d’Amandine Urruty, jusqu’au 29 mars, et Amit Greenberg, jusqu’au 1er avril.

Une moitié du duo belge Hell’O en train de customiser le banc Norråker d’IKEA.
Une moitié du duo belge Hell’O en train de customiser le banc Norråker d’IKEA. Ikea

Enfin, il faudra descendre au sous-sol pour découvrir le clou du spectacle. Colette a confié la décoration de son Waterbar à IKEA – encore une première ! – jusqu’au 6 mai. Aplats de couleur sur les chaises et coussins, succulentes sur les tables… C’est pourtant le papier-peint qui a attiré notre attention : cet imprimé géométrique en forme de zig-zag fera partie de la prochaine collection d’IKEA, à retrouver en magasins à partir de mai.

L’ensemble du mobilier prêté pour l’occasion sera ensuite vendu sur le « Coin des affaires », chez IKEA.
L’ensemble du mobilier prêté pour l’occasion sera ensuite vendu sur le « Coin des affaires », chez IKEA. Fanny Liaux

Avec cette initiative locale, IKEA signe un renouveau dans sa politique de création. Si Henrik Most nous a confié qu’il cherche avant tout à créer des produits qui répondent aux besoins locaux – « une cuisine en Suède, large et accueillante, n’a rien à voir avec une cuisine en Chine, souvent fonctionnelle et aux allures de couloir » –, il nous a promis que le plus fou restait à venir ! A Milan ?

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT