Milan 2017 : Nendo chez Jil Sander, le coup de foudre d'IDEAT

Parmi les milliers d’événements du off milanais, se succèdent de très belles expositions et d’autres franchement absconses… Et puis il y a des moments de grâce. Durant cette édition 2017,  on la trouvait chez Jil Sander dans le quartier du Castello. Nendo y proposait l’exposition « Invisible Outlines », un travail sur le vide, la courbe et la ligne. Ici, pas de doute, on confine au génie…

invisible_outlines02_takumi_ota

Le designer japonais a commencé par vider les huit salles du showroom et les nimber d’un blanc laiteux qui plonge le visiteur dans une sorte d’éblouissement feutré.

Ce travail préliminaire sert le propos d’Oki Sato, le fondateur du studio Nendo qui, à travers ces 16 installations a voulu explorer la façon dont l’œil humain percevait les objets en identifiant leurs contours.  Le designer s’est amusé à jouer avec ces contours, à les faire disparaître pour que l’esprit du visiteur les reconstitue. Un brillant exercice de style qui brasse mode et design, pure esthétique et recherche formelle. IDEAT vous emmène en visite…


invisible_outlines06_takumi_ota

En arrivant, l’installation Objetextile montre comment un objet en 3D placé dans une boîte se projette au sol pour devenir un motif puis une robe créée par Jil Sander.


 

invisible_outlines08_takumi_ota

Unprinted Material
Dans l’installation suivante, Nendo nous invite à repenser la façon dont on perçoit les bordures d’une feuille de papier et les déformations qu’on peut lui faire subir.


Jellyfish Vase
L’installation la plus populaire parmi les visiteurs est sans conteste celle où 30 vases-méduses prennent vie dans un aquarium dont les ondulations se propagent à ces contenants en silicone subtilement teintés de bleu.


 

invisible_outlines05_takumi_ota invisible_outlines03_takumi_ota

Sheets of Mountain
Les collines laiteuses qui s’étirent dans la plus grande salle donnent une impression de volume. Et pourtant, chacune n’est constituée que d’une feuille de polystyrène découpée et dépliée comme une guirlande. Au milieu de sa paysage fantasmagorique, Nendo a disséminé des meubles et objets qu’il a dessinés pour Sèvres, Flos, Alias… et qui jouent eux aussi sur l’effacement des contours. Un paysage grandiose.


 

Installation Border Table de Nendo.
Installation Border Table de Nendo. Jean-Christophe Camuset

Border Table
Nendo a dessiné dans cette partie de l’exposition un mobilier squelettique constitué d’un fil de métal qui court le long des murs, souligne les contours de l’architecture et propose une petite plateforme d’exposition.


invisible_outlines11_takumi_ota

Trace collection
Dans la dernière salle de l’exposition, Nendo a installé une vraie collection de mobilier qui n’a pas encore trouvé d’éditeur (même si cela ne devrait pas tarder…). Les rangements et buffets matérialisent la trace laissée dans l’espace par l’ouverture de leurs portes et tiroirs.

The Good Spots Destination Milan

The good concept store La sélection IDEAT