Deux restos revampés à la maison du Danemark

Incisive, éthique et diablement svelte, la cuisine new Nordic retrouve des couleurs avec deux tables siamoises revampées de frais : gastronomique au Copenhague, plus accessible au Flora Danica, toutes deux sous le sceau d’un design danois désirable.

On avait quelque peu oublié l’existence de cette Maison du Danemark, éperon scandinave penché sur la « plus belle avenue du monde ». À la faveur d’un changement de propriétaire, ses deux restaurants se rappellent à notre bon souvenir, au sortir d’un Monopoly capital qui a redessiné l’an dernier la carte des brasseries parisiennes.

À l’instar du Flora Danica, la brasserie qui suit une veine de marbres graphiques du bar (la vraie nouveauté) jusqu’au patio arboré, le non moins mythique Copenhague, à l’étage, s’offre lui aussi la griffe du duo de designers italo-danois GamFratesi. Étoile montante du design, le studio de Stine Gam et Enrico Fratesi ne plaque pas seulement l’expertise fonctionnelle nordico-latine sur cette salle vitrée un brin banale mais l’enveloppe pour moitié d’alcôves en demi-lunes, lui imprime la Baltique dans le bleu des yeux, invite leurs créations Beetle et Masculo – éditées par Gubi, ces chaises font un carton magistral ! – autant que leur compatriote Kvadrat à draper l’ensemble dans de chics étoffes, dont la collection conçue en collaboration avec Raf Simons.

Au rez-de-chaussée, la brasserie Flora Danica déploie les tonalités de vert jusqu’au revêtement de ses fauteuils Beetle (Gubi), également dessinés par GamFratesi.
Au rez-de-chaussée, la brasserie Flora Danica déploie les tonalités de vert jusqu’au revêtement de ses fauteuils Beetle (Gubi), également dessinés par GamFratesi. DR

À l’évidence, cette ambassade alternative du bon goût danois nouvelle formule relance aussi la machine new Nordic, manifeste culinaire initié en 2004 par Noma et d’autres trublions visionnaires. Andreas Møller, pur produit de cette déferlante de sous-bois, de fumé et d’embruns, applique à ses assiettes gastronomiques une naturalité désarmante non dépourvue pour autant d’une grande maestria technique : la baie de sureau et le pétale d’ail prennent le ris de veau par les cornes ; le navet et le chou kale chahutent un dessert au chocolat blanc. Fortune en baisse ? Flora Danica fait tout autant l’affaire : harengs et smørrebrod rivalisent ici avec les meilleurs gravlax. Au bar, foncez sur le Siren, un cocktail pomme-aquavit loin de perdre le Nord…

Flora Danica. Menus : 29,50 € ou 38 €. À la carte : 45 € environ. Cocktails : 12 €.
Copenhague. Menu déjeuner : 55 €. Menus dîner de 70 € à 165 €.
142, avenue des Champs-Élysées, 75008 Paris. Tél. : 01 44 13 86 26.

The good concept store La sélection IDEAT