Passion rouge pour un fauteuil sixties de Charles Godillon

À l’occasion du 10e anniversaire de sa galerie vintage Le Cube rouge, Jérôme Godin vient d’éditer un fauteuil dessiné en 1960 par Charles Godillon. Un trésor de plus pour ce passionné de modernisme.

Depuis qu’il a ouvert son Cube rouge, Jérôme Godin avance grâce à deux moteurs : la passion et la patience. Exemple, cette armoire en bois modulable d’une extrême finesse adossée au mur en brique ripoliné de blanc. « Au départ, j’ai pensé qu’elle était italienne et puis, plus je l’observe, plus je pense qu’elle est française. Ça me prendra du temps de savoir qui l’a dessinée, peu importe, un jour, je découvrirai son auteur… » La seule certitude, c’est qu’elle est née entre les années 40 et 60, période dans laquelle s’est spécialisé l’antiquaire. Et dont il aime partager le bouillonnement et faire découvrir la richesse.

Spécialiste de mobilier vintage, qu’il expose dans son Cube rouge, dans le XIVe, à Paris, Jérôme Godin met notamment les fifties et les sixties à l’honneur. Se côtoient ainsi des pièces de l’Atelier de recherche plastique (ARP), d’Alain Richard, de Marcel Gascoin, de Poul Henningsen, de Max Sauze…
Spécialiste de mobilier vintage, qu’il expose dans son Cube rouge, dans le XIVe, à Paris, Jérôme Godin met notamment les fifties et les sixties à l’honneur. Se côtoient ainsi des pièces de l’Atelier de recherche plastique (ARP), d’Alain Richard, de Marcel Gascoin, de Poul Henningsen, de Max Sauze… DR

« Au Cube rouge, régulièrement, un nouveau meuble vient bousculer les autres, car contrairement aux idées reçues, ces décennies, loin d’être uniformes, ont été extrêmement fécondes et variées. » Dans son petit espace lumineux, à quelques pas de la Fondation Cartier et de l’école Camondo, se côtoient un bureau – époque reconstruction – de Marcel Gascoin, des appliques pop d’Alain Richard et des étagères ultraminimalistes venues d’Allemagne. « Des pièces que je sélectionne pour leur sens, leur fonction mais aussi pour leur qualité de fabrication », explique Jérôme Godin. Sa sélection s’est ainsi enrichie de pièces contemporaines de l’éditeur Interno­Italiano. « Le designer Giulio Iacchetti a développé toute une collection avec des artisans italiens pour cet éditeur afin de préserver les savoir-faire de la Botte. Une démarche qui m’a beaucoup touché, car ce savoir-faire a donné naissance aux pièces vintage que je vends. »

Suspendu, « Le12Bis », de Charles Godillon, est une coédition ByLeCubeRouge et Elisabeth Devulder, fille du créateur de ce fauteuil dessiné en 1960 mais qui n’avait encore jamais été édité.
Suspendu, « Le12Bis », de Charles Godillon, est une coédition ByLeCubeRouge et Elisabeth Devulder, fille du créateur de ce fauteuil dessiné en 1960 mais qui n’avait encore jamais été édité. DR

Un lien entre passé et présent que Jérôme Godin prolonge avec l’édition du fauteuil Le12Bis, dessiné en 1960 par Charles Godillon. Fasciné par cette pièce en bois ployé et en métal dessinée par un architecte spécialiste des bateaux, il en a confié la réalisation à ­Sébastien Gaonac’h, charpentier naval maître en rénovation. Au Cube rouge, passé et présent se nourrissent donc l’un et l’autre… « Je ne suis qu’un relai dans la vie de ces objets. Ils nous survivront tant ils sont intemporels et d’excellente facture », philosophe le galeriste.

Le Cube rouge. 270, boulevard Raspail, 75014 Paris. www.lecuberouge.com

The good concept store La sélection IDEAT