Genesis : Couleur et verre, la formule magique de Sebastian Herkner

Pour le label de design danois &Tradition, le designer allemand Sebastian Herkner a conçu Tricolore, trois sets de deux vases en verre soufflé. Comme nombre des créations du designer, ces vases sont le fruit d'un patient travail artisanal…

« Le travail sur la couleur est quelque chose de super important. Cela donne au produit son caractère. Je ne suis pas un designer qui vit dans un cube blanc. Autour de moi, les couleurs sont primordiales », nous dit le designer allemand Sebastian Herkner. Et ce n’est pas du marketing ! D’après nos informations, une des premières choses apportées dans son nouveau chez lui, c’est la lampe Color de Daniel Rybakken, une superposition de plateaux verticaux en verre transparent rose et violet, à l’instar de ses vases Tricolore (&Tradition).

Vases Tricolore de Sebastian Herkner (&Tradition, 2017).
Vases Tricolore de Sebastian Herkner (&Tradition, 2017). &Tradition

Hors de question pour Herkner de déléguer le moindre choix de couleurs. Cela fait partie intégrante de la quasi-totalité de ses projets. A commencer par la fameuse table Bell au pied de verre coloré chez l’éditeur munichois ClassiCon (2012). Devenue un classique, ses déclinaisons en couleur donnent à chaque fois l’impression d’un nouveau produit. Cela pourrait arriver aux vases Tricolore, composés de trois sets de deux vases. Leurs couleurs se mêlent quand on les glisse les uns dans les autres, la couleur du verre de l’un se métissant avec celle de l’autre.

IDEAT vous propose de découvrir en vidéo le making-of de ces vases :

Fondateur de &Tradition en 2010, Martin Kornbeck Hansen a toujours organisé la production de ses vases chez les meilleurs artisans-verriers. De ceux qui « cueillent » la matière à la main et qui soufflent ensuite les vases un par un, alors qu’ils paraissent parfaitement moulés. Herkner a travaillé avec ces spécialistes sur la densité du verre. Pour lui, ils ont remis à jour une technique de soufflage ancienne. Réputé pour la modernité de son mobilier faisant référence au passé mais sans copie, &Tradition joue là encore la carte de la tradition soutien de l’innovation.

Les vases Tricolore tirent leur nom de leurs deux couleurs qui en font apparaître une troisième par superposition.
Les vases Tricolore tirent leur nom de leurs deux couleurs qui en font apparaître une troisième par superposition. &Tradition

La couleur que font naître ces nouveaux Tricolore emboités est indéfinissable. C’est la patte de Sebastian Herkner, génie chromatique. Chez la plupart de ses éditeurs, elle est souvent souvent intense, façon pierre précieuse. Elle fait d’autant plus d’effet qu’ils les associe sans préjugés. La couleur mangue du sofa High Line à côté de Terrace, la petite table émeraude (Linteloo), le jeu de transparence superposée des tables Pastilles (Edition Van Treek), les carreaux saphir (Kaufmann Keramik), le fauteuil rose (La Cividina), le vis-à-vis Caribe, le tapis et les plaids (Ames)… Côté couleur, Sebastian Herkner n’a peur de rien, un peu comme Yves Saint Laurent en mode.

L’iconique table Bell (ClassiCon, 2012) de Sebastian Herkner préfigure le travail du verre pour les vases Tricolore (&Tradition).
L’iconique table Bell (ClassiCon, 2012) de Sebastian Herkner préfigure le travail du verre pour les vases Tricolore (&Tradition). ClassiCon GmbH 2014

Les paravents laqués de Herkner exposés lors du Salon de Milan dans l’exposition « Doppia Firma » s’appelaient justement Opium, parfum créé par le couturier en 1981, année de sa naissance. Mais Herkner n’est pas dans la citation non plus. Pour Dedon, il innove en collaborant avec Giulio Ridolfo, homme de couleurs qui officie aussi pour Moroso et Kvadrat. Même quand la teinte du fauteuil ou du nouveau lit de jour MBrace (Dedon) ne claque pas, elle se fait subtile et laisse voir en transparence la structure du siège. Il y a tout cela dans le moindre vase de la collection « Tricolore ».

Au Salon du Meuble, à Milan 2016, Sebastian Herkner pose sur son fauteuil Mbrace (Dedon).
Au Salon du Meuble, à Milan 2016, Sebastian Herkner pose sur son fauteuil Mbrace (Dedon). Gianni Basso / Vega MG

Thématiques associées

The Good Spots Destination Danemark

The good concept store La sélection IDEAT