TOURISME : Utrecht célèbre les 100 ans de De Stijl

Le 100e anniversaire du mouvement artistique hollandais De Stijl donne l'occasion de partir sur les pas de Gerrit Rietveld, dans sa ville d'Utrecht. Une virée pour saisir l'apport de cet immense créateur au design et à l'architecture du XXe siècle.

Cette année, les Pays-Bas célèbrent le centenaire de De Stijl (prononcez « de staïl »), le mouvement artistique majeur initié par Piet Mondrian. Le peintre est célébré à La Haye et Amersfoort, où il est né. Mais c’est à Utrecht qu’IDEAT s’est rendu : cette cité historique située au sud-est d’Amsterdam rend en effet hommage au designer et architecte Gerrit Thomas Rietveld (1888-1964), qui a laissé, dans cette ville où il a passé toute sa vie, quelques œuvres majeures de ce courant.

Hommage à Rietveld dans les rues d’Utrecht avec une version géante de sa chaise Rouge-Bleu.
Hommage à Rietveld dans les rues d’Utrecht avec une version géante de sa chaise Rouge-Bleu. Jean-Christophe Camuset

Contrairement à bon nombre de designers, qui se sont d’abord formés à l’architecture, Rietveld a suivi la trajectoire inverse. Il débute comme menuisier dans l’atelier de son père situé dans les faubourgs de la ville. En 1911, il se met à son compte et en 1916, pour promouvoir sa boutique, il donne naissance à ce qui deviendra la chaise Rouge Bleu.

Une photo d’époque et une reproduction de la chaise Rouge-Bleu s’affichent sur le bâtiment qui abrita le premier atelier de Rietveld.
Une photo d’époque et une reproduction de la chaise Rouge-Bleu s’affichent sur le bâtiment qui abrita le premier atelier de Rietveld. Jean-Christophe Camuset

Initialement, cette chaise de conception totalement originale pour l’époque n’était pas peinte (voir portrait ci-dessus) à gauche. Ce n’est qu’en 1920 que son ami architecte Bart van der Leck, impliqué dans les prémices de De Stijl, lui conseille d’appliquer les couleurs primaires chères à Mondrian, dont le mouvement explose. Ainsi remixée, la chaise Rouge-Bleu devient le porte-étendard de De Stijl et son créateur un de ses membre à part entière. Suivront la chaise Zig-Zag (1934) et de nombreux autres meubles dans toutes les typologies qui feront de lui un designer majeur du XXe siècle.

Chaise Zig-Zag de Gerrit Rietveld (1934).
Chaise Zig-Zag de Gerrit Rietveld (1934). DR

Une exposition proposée par le musée central d’Utrecht rend hommage à l’œuvre de Rietveld en balayant sa carrière et son riche héritage. Installé dans un ancien cloître, ce musée a sorti de ses réserves les plus belles pièces du maître.

L’exposition rétrospective orchestrée par le Central Museum d’Utrecht en hommage à Rietveld.
L’exposition rétrospective orchestrée par le Central Museum d’Utrecht en hommage à Rietveld. DR

En préambule, un film rappelle les canons esthétiques en vigueur dans les années 1920 pour montrer le choc esthétique et culturel qu’ont provoquées les premières créations de Rietveld. Suivent ses meubles et maquettes d’architecture mêlés aux travaux d’autres artistes De Stijl dont il était proche.

Meuble de rangement de Jo Uiterwaal, compagnon de route de Rietveld.
Meuble de rangement de Jo Uiterwaal, compagnon de route de Rietveld. DR
Voiture d’enfant de Gerrit Rietveld.
Voiture d’enfant de Gerrit Rietveld. Jean-Christophe Camuset

Eye Hotel, attention les yeux !

Cette ancienne clinique ophtalmologique du centre historique a été reconverti en boutique-hôtel de taille modeste. Les designers de Morph ont laissé traîner ça et là des globes oculaires et instruments de mesure qui rappellent la vocation originelle du bâtiment. Dans les chambres – notamment celles sous les toits avec leur vue sur la ville – ils ont instillé un confort contemporain sous les vieilles poutres. Une greffe réussie qui fait du Eye Hotel un spot idéal pour rayonner dans la ville.
Wijde Begijnestraat 1-3, 3512 AW Utrecht, Pays-Bas. eyehotel.nl

The Good Spots Destination Pays-Bas

The good concept store La sélection IDEAT