Cassina célèbre 90 ans de design

Cassina a décidé de célébrer en beauté son 90e anniversaire : une monographie éditée chez Rizzoli et une installation phare au dernier salon de Milan pour présenter une collection 2017 qui conjugue références aux pièces iconiques de la marque et innovations techniques.

2017, l’année Cassina ? La nouvelle collection du prestigieux éditeur italien célèbre le design d’une manière très personnelle en explorant passé et futur du design. Un double regard qui justifie la longévité d’une marque habituée à tutoyer la crème de la création internationale. Le dernier Salon de Milan était l’occasion  de présenter cette collection 2017 avec l’installation « Cassina 9.0 », imaginée par sa directrice artistique, Patricia Urquiola. La designer a réinterprété la monographie dédiée à Cassina éditée par Rizzoli et intitulée « This Will Be The Place ». Le livre et l’installation constituent des réflexions sur le futur de nos intérieurs.

L’espace de la fondation milanaise Feltrinelli réinventé par Patricia Urquiola avec les classiques du catalogue Cassina.
L’espace de la fondation milanaise Feltrinelli réinventé par Patricia Urquiola avec les classiques du catalogue Cassina. Cassina Omar Sartor

Récemment inaugurée, la fondation Feltrinelli signée Herzog & de Meuron était l’écrin idéal pour cette exposition qui présentait des espaces changeants… Au premier étage, un parcours rose pâle déroulait des compositions de mobilier mêlant les nouveautés à des œuvres tirées des archives Cassina. Des pièces parfois iconiques, comme le large canapé La Barca, une création de Piero de Martini (1975) présentée dans un espace vert qui isole le meuble comme une île dans la mer. Un espace assez irréel donc, selon le vœu de Cassina de favoriser l’imagination.

L’île-canapé La Barca de Piero De Martini (1975).
L’île-canapé La Barca de Piero De Martini (1975). Cassina Omar Sartor
Le Refuge Tonneau dessiné par Charlotte Perriand en 1938 et construit pour la première fois.
Le Refuge Tonneau dessiné par Charlotte Perriand en 1938 et construit pour la première fois. Cassina

Autre pièce phare de l’événement : le Refuge Tonneau. Dessiné en 1938 par Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret, il n’avait jamais été construit jusqu’alors. Voulu comme un abri de montagne futuriste, le Refuge fait écho à la thématique de retour à la nature « Back to the Roots », développée dans l’exposition. La salle de lecture de la Fondation Feltrinelli a elle aussi été investie par Cassina : le temps du Salon de Milan, les lecteurs ont pu prendre place dans les confortables canapés Soft Props, une nouveauté 2017 signée Konstantin Grcic.

La salle de lecture de la Fondation Feltrinelli et les canapés Soft Props de Konstantin Grcic.
La salle de lecture de la Fondation Feltrinelli et les canapés Soft Props de Konstantin Grcic. Cassina Omar Sartor
Au premier plan, étagères Baleno des frères Bouroullec et canapés Soft props de Konstantin Grcic. Au fond, la nouvelle table Lebeau de Patrick Jouin. Une vision (partielle) de la collection 2017.
Au premier plan, étagères Baleno des frères Bouroullec et canapés Soft props de Konstantin Grcic. Au fond, la nouvelle table Lebeau de Patrick Jouin. Une vision (partielle) de la collection 2017. Cassina

Pour la collection 2017, la marque renouvelle ses collaborations habituelles : Piero Lissoni, Philippe Starck, Jaime Hayon… et en propose de nouvelles, avec les frères Bouroullec notamment. Cette ligne baptisée « I Contemporanei » est bien sûr complémentaire des « I Maestri », qui réunit les créations de grandes figures de l’architecture et du design du XXe siècle dont Cassina réédite le mobilier. Cette année, la chaise longue LC4 de Le Corbusier, Jeanneret et Perriand s’accompagne d’un matelas en tissu et la table basse Accordo de Charlotte Perriand propose de nouvelles couleurs de bois laqué, pour mieux se fondre dans les intérieurs contemporains.

Autour de la table en bois laqué Accordo de Charlotte Perriand, fauteuil de Mario Bellini et objet original issu de la collection « Réaction poétique » de Jaime Hayon. Derrière, une nouvelle version des Casiers Standards de Le Corbusier, Perriand et Jeanneret.
Autour de la table en bois laqué Accordo de Charlotte Perriand, fauteuil de Mario Bellini et objet original issu de la collection « Réaction poétique » de Jaime Hayon. Derrière, une nouvelle version des Casiers Standards de Le Corbusier, Perriand et Jeanneret. Cassina

L’entreprise a été créée en 1927 par deux frères issus d’une famille d’artisans de Meda près de Milan, Umberto et Cesare Cassina, et produisait au départ des meubles destinés au marché local. Elle est aujourd’hui devenue un acteur incontournable du mobilier contemporain, une sorte de musée imaginaire du design qui garde 90 ans de création en mémoire et parvient toujours à se réinventer.

The good concept store La sélection IDEAT