L'atout architectural déringardise la véranda

Elle peut transformer une habitation, l’ennoblir ou même la rajeunir… Reine incontestée des solutions d’agrandissement, la véranda se réinvente grâce à des solutions architecturales innovantes.

Avec un prix de l’immobilier qui ne fléchit pas, les solutions pour agrandir son espace sont devenues essentielles. Plusieurs possibilités existent, comme l’aménagement de combles, une extension, la surélévation de la toiture… Mais la véranda est aussi une solution à étudier de près. Par rapport aux autres travaux d’agrandissement, elle présente un atout de taille : en plus de l’espace supplémentaire qu’elle apporte au logement, elle en repousse les perspectives. En effet, outre la structure elle-même, qui transforme véritablement l’architecture d’un lieu, ajouter une grande surface vitrée à une maison donne une ouverture, au propre comme au figuré.

Avec son ossature bois et sa toiture à deux pans couverte de tuiles mécaniques et de grandes fenêtres, « Camélia » (Vie & Véranda), constitue une véritable extension de la maison.
Avec son ossature bois et sa toiture à deux pans couverte de tuiles mécaniques et de grandes fenêtres, « Camélia » (Vie & Véranda), constitue une véritable extension de la maison. Sandrine Fournier

Auparavant, la véranda n’était souvent qu’un espace d’agrément sans réelle utilité. Une mauvaise maîtrise de la température l’été ou l’hiver en faisait un lieu de transition : jardin d’hiver, petit salon de lecture, pièce de musique… Aujourd’hui, les évolutions technologiques permettent d’envisager cet espace sous un autre jour. De grands progrès ont été réalisés du côté des vitrages, par exemple, qui offrent une protection acoustique et, surtout, thermique. Le marché les propose désormais en versions doubles ou triples, performants en toute saison, des solutions à contrôle solaire qui permettent, à partir d’un bouton de commande, de modifier la teinte, voire des vitrages chauffants… À l’extérieur, brise-soleil et avancée de toit sont autant de possibilités pour limiter l’ensoleillement sans pour autant nuire à la vue.

Une véranda Technal, référence en matière de menuiseries aluminium, mise en oeuvre par la société Alu-Granon à Cavaillon (84).
Une véranda Technal, référence en matière de menuiseries aluminium, mise en oeuvre par la société Alu-Granon à Cavaillon (84). Laurent Descloux

Grâce à ces équipements, la véranda se plie désormais à tous les besoins. Salon, salle à manger, cuisine, bureau, chambre… Elle devient le lieu de tous les possibles. Cependant, c’est en fonction de la destination que vous choisirez le type de construction. En effet, on ne s’oriente pas vers la même architecture selon que l’on souhaite créer une chambre ou une salle à ­manger.

La CMC 60 (Schüco) fait valoir ses atouts énergétiques.
La CMC 60 (Schüco) fait valoir ses atouts énergétiques. Schüco

Dans le premier cas, par exemple, l’idéal est d’opter pour un espace qui conjugue confort et intimité. On bannira alors les larges ouvertures vitrées sur tous les côtés au profit de cloisons partiellement maçonnées. De même, la toiture sera de préférence composée de panneaux sandwich offrant une excellente isolation thermique et phonique plutôt qu’un plafond cathédrale totalement vitré.

Modèle Anthela (Vie et Véranda).
Modèle Anthela (Vie et Véranda). Vie et Véranda

On peut toutefois imaginer une verrière ou un dôme apportant une lumière zénithale, masqués pour la nuit par des stores occultants. Dans le cas d’un salon ou d’une salle à manger, en revanche, la luminosité prime. Place alors aux larges vitrages, qui donnent le sentiment d’être à l’extérieur, même confortablement assis dans son canapé.

Chez Verandart, pas de catalogue. ce spécialiste crée toutes ses vérandas sur mesure.
Chez Verandart, pas de catalogue. ce spécialiste crée toutes ses vérandas sur mesure. Alexandre Rety

Les structures en aluminium ont pour cela un grand avantage : ce matériau permet des profilés de faible largeur, laissant passer encore plus de lumière. Par ailleurs, certains fabricants proposent des ouvertures à portes accordéon ou à galandage, qui permettent de gommer presque totalement la frontière entre intérieur et extérieur.

Véranda Reynaers conçue pour accueillir une cuisine intégrée et une salle à manger.
Véranda Reynaers conçue pour accueillir une cuisine intégrée et une salle à manger. Reynaers

Outre son usage, le choix de la véranda est fonction de l’esprit architectural que l’on souhaite adopter. Voilà qui tombe bien : elle multiplie les styles pour s’accorder à toutes les constructions. Classique, elle sera victorienne avec sa structure en acier à l’anglaise ou napoléonienne avec ses décorations et ornements, dans un esprit haussmannien. En bois, elle apportera chaleur et authenticité, et un côté chalet, en particulier avec une charpente apparente. Encastrée, elle reliera deux bâtiments entre eux, conférant caractère et modernité à l’ensemble, surtout si l’on choisit une structure métallique.

Véranda Sapa conçue pour intégrer une piscine.
Véranda Sapa conçue pour intégrer une piscine. ©www.b-rob.com

Depuis quelques années, la véranda qui remporte tous les suffrages est le modèle à base rectangulaire, aux lignes sobres et contemporaines. Pour renforcer cette architecture tendue, il s’équipe d’un toit plat, vitré ou composé de panneaux pleins à isolation renforcée. Les plus attentifs aux préoccupations écologiques opteront quant à eux pour une toiture végétalisée. Très en vogue, cette sobriété s’accorde aussi bien avec une ­maison ­contemporaine qu’avec une bâtisse plus ancienne.

Véranda ExtensK (Kawneer).
Véranda ExtensK (Kawneer). Kawneer

The good concept store La sélection IDEAT