Un pavillon de Renzo Piano au Château La Coste

Le nouveau pavillon de photographie signé Renzo Piano au Château La Coste vient d’être inauguré avec une exposition d’œuvres du photographe Hiroshi Sugimoto... Un événement qui confirme ce domaine viticole provençal comme un lieu hautement artistique.

Pour visualiser le domaine du Château La Coste, il faut imaginer 125 hectares de vignes parsemées d’œuvres modernes et contemporaines. Bref, de l’art à haute dose dans une ambiance éminemment provençale. L’aventure commence en 2004, quand l’homme d’affaire irlandais Patrick McKillen rachète ce château situé non loin d’Aix-en-Provence. Aujourd’hui, cet homme qui se décrit comme un passionné de vin et d’art contemporain est parvenu à rassembler une collection impressionnante : 30 œuvres d’art exposées en plein air… Avec entre autres, une grande araignée de Louise Bourgeois et une sculpture aérienne de Calder, toutes deux posées nonchalamment sur une pièce d’eau. Côté architecture, le style du château d’origine du XVIIe siècle fusionne avec les créations modernes de Jean Nouvel, Tadao Ando ou Frank Gehry !

L’impressionnante araignée de Louise Bourgeois, dite Crouching Spider (2003).
L’impressionnante araignée de Louise Bourgeois, dite Crouching Spider (2003). © Andrew Pattman
Le pavillon de photographie se fond dans la terre du domaine. Un chemin en pente douce permet d’y accéder et de faire entrer la lumière dans l’espace d’exposition.
Le pavillon de photographie se fond dans la terre du domaine. Un chemin en pente douce permet d’y accéder et de faire entrer la lumière dans l’espace d’exposition. Stephane Aboudaram we-are-content(s)

Le nom de Renzo Piano vient de s’ajouter à la prestigieuse liste d’artistes qui ont investi le Château La Coste. Les travaux de son pavillon de photographie débutés en 2009 sont enfin achevés et on découvre aujourd’hui un bâtiment qui s’inscrit pleinement dans la topologie du lieu, au sens propre puisqu’il est niché dans une configuration semi-enterrée. Le verre et le béton laissés bruts se fondent dans la terre du domaine, un choix signifiant quand on sait que le bâtiment doit servir autant d’espace d’exposition que de lieu de conservation du vin. En symbiose avec son cadre naturel, le toit est recouvert d’une toile tendue sur des arches métalliques graciles qui font écho au rythme graphique des vignes environnantes. L’effet créé est un mélange de légèreté et de simplicité, comme si le bâti se mettait au service de l’art et de la vigne.

Le pavillon vu du ciel, avec son toit tendu de toile blanche. Son rythme visuel reprend celui des rangées de vignes.
Le pavillon vu du ciel, avec son toit tendu de toile blanche. Son rythme visuel reprend celui des rangées de vignes. Stephane Aboudaram we-are-content(s)
Vue de l’entrée du bâtiment. Renzo Piano a créé un lieu aux lignes simples dessinées dans le verre et le béton bruts.
Vue de l’entrée du bâtiment. Renzo Piano a créé un lieu aux lignes simples dessinées dans le verre et le béton bruts. Stephane Aboudaram we-are-content(s)

L’exposition inaugurale «The Sea and the Mirror » est une sélection de huit œuvres de la fameuse série Seascapes de Hiroshi Sugimoto. Ces paysages maritimes photographiés dans différentes régions du monde forment un autre rappel du lien entre nature et création moderne, en écho à l’architecture de Renzo Piano. Un dialogue rare.

La nuit, le pavillon reste un lieu vivant, dédié à tout genre d’événements artistiques. Un moyen de faire vibrer le Château La Coste.
La nuit, le pavillon reste un lieu vivant, dédié à tout genre d’événements artistiques. Un moyen de faire vibrer le Château La Coste. Stéphhane Aboudaram WE ARE CONTENTS

Château La Coste, 13610 Le Puy-Sainte-Réparade. Exposition de Hiroshi Sugimoto jusqu’au 3 septembre, tous les jours de 11 h à 18 h.  Tél. : 04 42 50 50 00.

The good concept store La sélection IDEAT