5 choses à retenir de la Romanian Design week à Bucarest

A côté des grandes design week (Milan, Londres, Paris, Copenhague…), fleurissent dans de nombreuses capitales des événements qui mettent en valeur les créateurs locaux. IDEAT s'est rendu à Bucarest qui célébrait le week-end dernier la fin de sa Romania Design Week. Une manifestation qui a permis de briser un certain nombre de clichés sur le pays…

Sur la callea Victoriei, la principale avenue qui traverse le centre de Bucarest du nord au sud, il faut pousser la lourde grille rouillée d’un hôtel particulier, traverser le jardin gagné par une végétation luxuriante et contourner le bâtiment et ses caryatides pour accéder à l’exposition Instalart, des projets de design tous azimuts autour du thème « Future is a Choice ». Dans l’entrée entièrement peinte en noir trône le logo multicolore de la Romanian Design Week 2017. Bienvenue à la boîte de nuit Eden, un des nombreux lieux de la ville investis par les expositions de cet événement qui célèbre la créativité roumaine.

Un hôtel particulier accueille l’exposition Installart au cœur de Bucarest.
Un hôtel particulier accueille l’exposition Installart au cœur de Bucarest. Roald Aron et Adi Bulboacă

Mais le centre névralgique de cet événement, qui s’est achevé dimanche 28 mai, était un ancien garage promis à la démolition. Sur quatre étages, les nombreux visiteurs ont pu jauger de la vitalité des créateurs roumains, en termes de design mais aussi d’architecture, d’architecture intérieure et de mode…

L’exposition de la Romanian Design Week 2017 consacrée aux architectes d’intérieur roumains.
L’exposition de la Romanian Design Week 2017 consacrée aux architectes d’intérieur roumains. Roald Aron

Il faut dire que Bucarest, où s’entremêlent barres d’immeubles brutalistes décrépis et hôtels particuliers des Années folles gagnés par la végétation, a de quoi inspirer…

Architecture brutaliste et street-art : bienvenue à Bucarest !
Architecture brutaliste et street-art : bienvenue à Bucarest ! Jean-Christophe Camuset

La Roumanie est aussi de longue date un pays d’artistes et d’artisans. Les savoir-faire y sont nombreux et une nouvelle vague de petits éditeurs commence à émerger en s’appuyant plus sur ce tissu que sur les grandes usines qui préfèrent se consacrer à la sous-traitance pour les gros groupes occidentaux…

IDEAT a sélectionné cinq raisons de s’intéresser au design roumain.

The good concept store La sélection IDEAT