Venise : Au Palazzo Fortuny, un cabinet de curiosités mystique

Dans un palais décati de Venise, la star des antiquaires Axel Vervoordt a co-orchestré Intuition, un parcours hypnotisant qui slalome entre art contemporain et splendides vieilleries.

Elle stimule tous vos sens et vous laisse en état de flottement. Intuition, vaste exposition mixant toutes les époques et tous les médiums, est un incontournable du off de la Biennale de Venise 2017. Il faut dire qu’à la manoeuvre, il y a deux experts du (très) bon goût : d’un côté, l’antiquaire-décorateur-collectionneur-designer anversois Axel Vervoordt ; de l’autre, Daniela Ferretti, directrice du Palazzo Fortuny, somptueuse demeure gothique aux parquets qui grincent et aux murs craquelés, où prend place l’événement. Depuis 2007, ils composent ici, tous les deux ans, un immense cabinet de curiosités, dont les rapprochements, juxtapositions et confrontations font les délices des amateurs d’art.

Les cinq curateurs de l’exposition « Intuition ». De gauche à droite : Daniela Ferretti, Anne-Sophie Dusselier, Davide Daninos, Axel Vervoordt et Dario Dalla Lana.
Les cinq curateurs de l’exposition « Intuition ». De gauche à droite : Daniela Ferretti, Anne-Sophie Dusselier, Davide Daninos, Axel Vervoordt et Dario Dalla Lana. Jean-Pierre Gabriel

Ça démarre puissamment, au rez-de-chaussé, avec des stèles préhistoriques (IVe millénaire avant JC) à visage humain qui font écho à l’androïde géométrique d’Anthony Gormley, ponte de la sculpture contemporaine anglaise. Plus loin, l’œuvre de la Belge Ann Veronica Janssens vous hypnotisera longtemps : dans une courette du palazzo, elle diffuse des jets de vapeur cotonneuse, comme surgie d’un conte de fée, tandis qu’en fond sonore, le clapotis d’un canal adjacent ajoute à l’émerveillement.

Une volée de marches plus tard, on découvre un salon géant, dans son jus, où Mariano Fortuny (1871-1949), ex-maître des lieux et artiste touche-à-tout, a laissé d’extraordinaires tentures, si bien que le voile doré du plasticien ghanéen El Anatsui, tissé à partir de bouchons métalliques, semble ici comme chez lui.

L’oeuvre de Kurt Ralske and Ann Veronica Janssens.
L’oeuvre de Kurt Ralske and Ann Veronica Janssens. Jean-Pierre Gabriel

On s’émerveillera encore des bizarreries en porcelaine du Romain Matteo Nasini, sculptées à l’imprimante 3D, qui dialoguent de loin avec des statues de plâtre sans âge.

« Sparkling Matter » (2017), sculptures en porcelaine réalisées par une imprimante 3D.
« Sparkling Matter » (2017), sculptures en porcelaine réalisées par une imprimante 3D. Clima Gallery and Operativa Arte.

On s’amusera, au grenier, de l’installation sensuelle et participative de la Coréenne Kimsooja qui nous invite à façonner de petites boules d’argile, puis à les poser sur une vaste table où elles forment une constellation.

L’artiste Kimssoja, à table, en train de rouler de petites boules d’argiles. Installation « Archive of Mind » (2017).
L’artiste Kimssoja, à table, en train de rouler de petites boules d’argiles. Installation « Archive of Mind » (2017). Jean-Pierre Gabriel

De fétiches chamaniques en toiles de maîtres méditatives (Cy Twombly ou James Ensor sont aussi de la partie), de vieux grimoires en vidéos new age (la palme revient à celle de Gilles Delmas), Intuition nous parle de magie noire et blanche, de délires métaphysiques, et réussit cet exploit : susciter, même chez le visiteur le plus rationnel, des émotions quasi-mystiques.

« Intuition », jusqu’au 26 novembre au Palazzo Fortuny, campo San Beneto, 3780, 30126 San Marco. Venise. fortuny.visitmuve.it

The Good Spots Destination Venise

The good concept store La sélection IDEAT