The Henrietta Hotel : le nouveau labo de tendances de Dorothée Meilichzon

Entre l’architecte d’intérieur parisienne Dorothée Meilichzon et l’Experimental Group (et son Cocktail Club), c’est une histoire qui dure ! Ouvert au printemps, le Henrietta Hotel est le premier hôtel londonien de la bande de frenchies, un écrin mélangeant tendances et références dans lequel on se sent comme à la maison.

Pour son premier hôtel londonien, Dorothée Meilichzon est restée fidèle à l’Experimental Group, pour qui elle a déjà réalisé trois bars dans la capitale anglaise. Avec le Henrietta Hotel, idéalement situé en plein cœur du quartier de Covent Garden, elle signe un hôtel acidulé de 18 chambres seulement, tout en rondeurs et en douceurs, qui traduit in real life les tendances dont elle nous avait parlé en début d’année. A l’occasion de nos prédictions design 2017 sur Instagram, la designer parisienne nous avait confié travailler particulièrement autour du concept de la « biophilie »…

La biophilie, kesako ? Tout un programme veggie ! Un retour à l’essentiel, à la terre, à la matière première : des couleurs et matériaux organiques, des objets déco et des motifs faisant écho aux merveilles de la nature… Attention, on oublie le total-look !

Des carreaux de ciment couleur terracotta, des sièges couverts de velours vert feuillage et un herbier encadré… Pas de doute, la nature a trouvé sa place à l’hôtel Henrietta.
Des carreaux de ciment couleur terracotta, des sièges couverts de velours vert feuillage et un herbier encadré… Pas de doute, la nature a trouvé sa place à l’hôtel Henrietta. DR

Véritable engagement green ou surf sur une tendance lourde ? Dorothée Meilichzon est catégorique : « Nous avons toujours été « conscients » avant que ce soit à la mode : en utilisant dans nos chantiers le moins de colle possible, des tissus naturels, des bois massifs, de la pierre, de la céramique… Je me bats aussi contre l’ignifugation systématique des matériaux [le traitement anti-feu souvent appliqué aux tissus des hôtels, NDLR], je pense que ce sera le scandale santé de demain.  Mais j’ai une grosse ombre à mon tableau : les Leds, je n’arrive pas à passer le cap ! »

Dieu est dans les détails : un bijou de porte en forme d’ananas, le summum du chic organique !
Dieu est dans les détails : un bijou de porte en forme d’ananas, le summum du chic organique ! DR

Le théâtre de ce décor organique : une architecture infiniment douce, tout en volupté. Inspiré du quartier, le caractère de l’hôtel fait écho à l’architecture voisine. Les chambres sont truffées de détails graphiques (colonnades, portiques néo-antiques…), à l’image des façades de la rue. Comme un gimmick, les courbes, omniprésentes, rappellent le dessin des arches du marché de Covent Garden et viennent ponctuer les espaces (encadrements de porte, silhouettes des lampes et fauteuils, miroirs…). Le tout est saupoudré d’une touche de magie vintage, clin d’œil aux années 70s et à Pierre Paulin, mais dessinée sur-mesure et fabriquée par des artisans français pour la plupart : « Placards, tables et bureaux dans les Pyrénées chez notre ébéniste, les fauteuils et banquettes chez notre tapissier en Bretagne ! »

A travers la fenêtre, on aperçoit les références de Dorothée Meilichzon : les briques de la façade et ses subtils détails, traduits en moulures dans les chambres.
A travers la fenêtre, on aperçoit les références de Dorothée Meilichzon : les briques de la façade et ses subtils détails, traduits en moulures dans les chambres. DR
Les têtes de lit ont été découpées et assemblées à la main. Elles s’inscrivent dans la tendance néo-antique.
Les têtes de lit ont été découpées et assemblées à la main. Elles s’inscrivent dans la tendance néo-antique. DR
La salle de bains dégage un romantisme presque théâtral…
La salle de bains dégage un romantisme presque théâtral… DR

Un joyeux mélange de tendances et de détails déco bien sentis dans lequel on se projette aisément…

Henrietta Hotel. 14-15 Henrietta Street, London. Réservations disponibles en ligne.

 

The good concept store La sélection IDEAT