La nouvelle série décapante de Studio Job pour Gufram

Studio Job et Gufram mélangent leurs folies respectives pour une collection baptisée Supergufram. Ce manifeste revisite l’insolence de la marque italienne au Cactus emblématique. Entre Pop art et dadaïsme kitsch !

A l’occasion de l’événement Design Miami/Basel, Gufram a présentée une collection signée par le duo hollandais Studio Job qui inaugure le concept dérivé Supergufram. Depuis sa création en 1965, l’éditeur italien s’est insolemment frayé un chemin dans le monde du design à coup de créations tapageuses et pimpantes inspirées de la Pop Culture. Du sensuel canapé Bocca (1970) variation sur le modèle créé par Superstudio en hommage à la bouche de Marilyn Monroe au portemanteau Cactus (1972) de Guido Drocco et Franco Mello, la marque veille à cultiver un esprit hautement décalé.

L’espace d’exposition de Supergufram à Design Miami/Basel.
L’espace d’exposition de Supergufram à Design Miami/Basel. Annik Wetter

Un côté kitsch que revendiquent aussi Job Smeets et Nynke Tynagel, les deux protagonistes de Studio Job… avec une bonne dose d’ironie et de provocation en plus ! Leurs objets ouvragés et ostentatoires flirtent avec la sculpture contemporaine et bousculent une vision trop sage du design. Une façon pour Gufram de cultiver son ADN avec des designers au style kitsch et arty pour des créations en série (très) limitée.

Les créateurs de Studio Job, Nynke Tynagel et Job Smeets, dans l’espace d’exposition de Design Miami/Basel.
Les créateurs de Studio Job, Nynke Tynagel et Job Smeets, dans l’espace d’exposition de Design Miami/Basel. Annik Wetter
Studio Job passe de la Terre à la Lune avec l’armoire Moon, une réinterprétation de leur œuvre Globe (2014).
Studio Job passe de la Terre à la Lune avec l’armoire Moon, une réinterprétation de leur œuvre Globe (2014). Gufram

Studio Job avait déjà imaginé l’armoire Globe en 2014, une réalisation ludique avec un globe terrestre encastré en son centre devenue une de leurs pièces emblématiques… Pour Supergufram, Studio Job a spécialement remanié le meuble qui passe du jaune au gris et de la Terre à la Lune : un symbole des promesses que représente l’exploration d’autres planètes par l’homme. La Terre de la première armoire est reprise dans la série et devient un globe tournant ultra léger à manipuler à loisir, une manière de mettre le monde en perspective.

Globe Stand met le monde à portée de main et en fait un simple objet décoratif.
Globe Stand met le monde à portée de main et en fait un simple objet décoratif. Gufram

L’impertinent studio explore aussi les effets de la matière. L’objet Punch my wall, un faux punching-ball en suspension aux motifs de briques, joue avec les contraires (légèreté et pesanteur, mollesse et dureté) tandis que le paravent Fence imite la texture du bois de séquoia. Le trompe-l’œil est au cœur de l’identité de Gufram et Studio Job.

Punch My Wall, un punching-ball en fausses briques…
Punch My Wall, un punching-ball en fausses briques… Gufram
Fence, le paravent qui imite le bois de sequoia : de la parodie de toc totalement assumée !
Fence, le paravent qui imite le bois de sequoia : de la parodie de toc totalement assumée ! Gufram

Quant à l’incontournable Cactus, Studio Job en propose une nouvelle version d’un vert bouteille classique et plantée dans un pot doré. Indissociable du style baroque des deux designers, cette teinte est réemployée dans Steam, une table en forme de marmite crachant une nappe de vapeur qui forme la surface de la table. Ces six réalisations sont produites en sept exemplaires chacune… Imaginées comme des pièces de collection, elles s’inscrivent dans l’esprit collaboratif cher à Gufram depuis ses origines avec des personnalités toujours iconoclastes !

La table Steam : un détournement du sens de l’objet qui réemploie le motif du nuage de vapeur emblématique de Studio Job.
La table Steam : un détournement du sens de l’objet qui réemploie le motif du nuage de vapeur emblématique de Studio Job. Gufram

 

The good concept store La sélection IDEAT