Herman Miller et Yves Béhar veulent changer la vie au bureau

Si Herman Miller s’est fait connaître des amateurs de design en éditant le mobilier des maîtres américains de l’après-guerre (les Eames, George Nelson…), il s’est spécialisé en parallèle dans le mobilier de bureau esthétique et innovant. Lors du salon NeoCon, qui s’est tenu la semaine passée à Chicago, Herman Miller a dévoilé le fruit de sa collaboration avec Yves Béhar, le designer fétiche de la Silicon Valley, qui a signé cette année le génial téléviseur The Frame (Samsung).

L’interface de Live OS permet d’évaluer sa posture au bureau.
L’interface de Live OS permet d’évaluer sa posture au bureau. Herman Miller

A la surprise générale, ce n’est ni un bureau ni un fauteuil, mais un système électronique qui s’intègre au mobilier existant pour améliorer les conditions de travail des utilisateurs. Comment ? Des capteurs de pression sont placés à différents points stratégiques d’un poste (assise, plateau du bureau…) afin de mesurer l’activité de la personne qui y est installée. Quand ce dernier arrive, son téléphone est identifié et le système de Herman Miller baptisé Live OS, commence à enregistrer des informations. En cas de posture assise prolongée, le bureau émet une légère vibration, voire un clignotement, pour signaler qu’il est temps de changer de position.

Exemple de bureau assis-debout signé Herman Miller.
Exemple de bureau assis-debout signé Herman Miller.

Certains bureaux Herman Miller sont en effet prévus pour deux types d’utilisation : debout (beaucoup plus ergonomique pour le corps humain…) et assis. Dans ce cas, l’employé peut faire monter son plateau pour travailler debout. Si on ne possède pas un de ces bureaux high-tech, il est temps de rendre visite à un collègue ou d’aller prendre un café…  Live OS peut aussi envoyer directement un mail au salarié pour lui expliquer comment rectifier sa position au travail. A terme, Herman Miller prévoit d’équiper l’ensemble de ses collections de bureaux avec le système Live OS. Son best-seller, le fauteuil Aeron, en bénéficiera, lui, dès 2018.

HM_LiveOS_Seated

Une nouvelle solution de flicage des salariés ? Absolument pas, assure-t-on chez Herman Miller, puisque les données collectées sont anonymes et ne servent qu’à deux choses : prévenir l’utilisateur quand il doit changer de posture et améliorer le mobilier de Herman Miller sur le long terme grâce à l’accumulation des données à travers le monde.

Créer un système pour inciter l’utilisateur à quitter son siège : un drôle de paradoxe pour un éditeur qui s’est fait connaître par le confort de ses assises…  

Le bureau paysagé de Tim Wallace

L’écosystème Live OS n’étant pas attendu avant 2018, Herman Miller a dévoilé en France cette semaine son nouveau système Atlas Office Landscape. Comme son nom l’indique, cette création de Tim Wallace envisage le bureau comme un paysage.
Evolutif, il est conçu pour un cadre de travail mouvant en fonction des besoins des salariés grâce à des parois et u mobilier modulables. Un espace de réunion peut rapidement se muer en postes de travail indépendants. Quant aux bureaux, ils favorisent eux aussi l’alternance assis/debout…

The good concept store La sélection IDEAT