Le Vitra Design Museum célèbre Ettore Sottsass

Le design fête cette année le centième anniversaire de la naissance d’Ettore Sottsass. L’occasion rêvée pour le Vitra Design Museum d’exposer des trésors sortis de ses archives et de mettre à l’honneur les créations incontournables du fondateur du groupe Memphis.

Depuis le 14 juillet, l’espace éphémère du Vitra Schaudepot consacre une exposition à Ettore Sottsass pour marquer les cent ans de sa naissance. Né en 1917 et mort en 2007, Sottsass a traversé le XXe siècle en concepteur bouillonnant et imprègne aujourd’hui la culture du design par l’esprit libre et fantasque qu’il y a insufflé. Intitulée « Ettore Sottsass – Rebel and Poet », la rétrospective a été pensée comme un hommage à celui qu’on a souvent surnommé « le pape du design ».  Et pas seulement du design, car l’inspiration prolifique d’Ettore Sottsass s’est exprimée presque autant à travers le dessin, la photographie, l’architecture ou la céramique… L’exposition du Vitra Schaudepot tente de cerner la personnalité de ce créateur charismatique qui s’est imposé, parfois avec fracas, dans l’histoire artistique de son temps.

Ettore Sottsass, 1973
Ettore Sottsass, 1973 studio ettore sottsass
Ettore Sottsass, Machine à écrire Valentine pour Olivetti, 1969
Ettore Sottsass, Machine à écrire Valentine pour Olivetti, 1969 Alberto Fioravanti Studio ettore sottsass

Qui est Ettore Sottsass ? S’il devait être qualifié en un mot, nous choisirions sans aucun doute Maestro ! Formé initialement à l’architecture, l’italo-autrichien s’oriente rapidement vers le travail des objets qu’il explore au gré des voyages et des collaborations. Pendant son passage chez Olivetti, il crée la Valentine, mythique machine à écrire rouge vif aux accents pop-art… Mais son coup d’éclat le plus fameux a lieu en 1981. Au salon de Milan, une petite troupe bouscule joyeusement les austères codes fonctionnalistes qui dominaient encore : c’est Memphis. Parler d’un choc n’est pas exagéré : ce groupe de designers impertinents guidé par Sottsass va transformer en profondeur la vision du design à coups de créations exubérantes, colorées et illogiques…

Etudes dessinées pour les lampes Tahiti et Cavalieri, 1981.
Etudes dessinées pour les lampes Tahiti et Cavalieri, 1981. studio ettore sottsass
Ettore Sottsass, photographie issue de la série Metafore Balaguer, 1974
Ettore Sottsass, photographie issue de la série Metafore Balaguer, 1974 ettore sottsass

À la fois leader admiré, rêveur utopiste et avant-gardiste… C’est cette image d’un homme à plusieurs facettes que veut transmettre le musée Vitra. Le commissaire de l’exposition Heng Zhi a veillé à retracer les étapes de la vie du créateur et l’évolution de son travail en présentant environ trente pièces iconiques, de la Valentine à la lampe de style Memphis Ashoka. Complétées par des photographies et des dessins du maître, ces objets racontent l’histoire d’Ettore Sottsass, fidèles à sa définition du design : « une façon de débattre de la vie » !

Ettore Sottsass, lampe Ashoka, 1981
Ettore Sottsass, lampe Ashoka, 1981 Jürgen Hans
Ettore Sottsass en 1988, photo prise par Barbara Radice
Ettore Sottsass en 1988, photo prise par Barbara Radice barbara radice studio ettore sottsass

« Ettore Sottsass – Rebel and Poet » du 14 juillet au 24 septembre 2017, Vitra Design Museum, Weil am Rheim, Allemagne. 

Et toujours : l’exposition « Dialogo » à Venise ! 

The good concept store La sélection IDEAT