Avec The Frame, la télé se fait enfin invisible

En 2017, il plane encore comme une ombre noire sur le monde de la déco… Les coupables : nos écrans de télévision, immenses aplats noirs qui imposent leur présence dans les intérieurs. Heureusement, les choses sont en train de changer. Il existe bien sûr des alternatives du côté des vidéo-projecteurs, mais ces derniers imposent de réserver un grand mur blanc pour afficher l’image et leur installation est parfois complexe.

La Sérif des frères Bouroullec (Samsung).
La Sérif des frères Bouroullec (Samsung). DR

Plus grand fabricant de téléviseurs de la planète, Samsung a décidé de s’attaquer au problème. Il y a deux ans, l’entreprise coréenne dévoilait Sérif, une télévision qui reprenait de l’épaisseur et de l’élégance grâce au dessin des frères Bouroullec.

Depuis juin, Samsung commercialise une nouvelle télé dessinée pour ceux qui ne veulent pas ruiner leur déco. Baptisé The Frame, elle a été dessinée par Yves Béhar, designer suisse devenu le chouchou de la Silicon Valley grâce à des produits pensés pour différentes marques high-tech (enceintes Jawbone, nouvelle Kodak Super8, disques durs Western Digital…).

The Frame se fond dans un mur couvert de tableaux…
The Frame se fond dans un mur couvert de tableaux… Samsung

Son parti pris ? Pour la première fois, faire d’un écran plat un objet qui s’efface et non pas un trophée qu’on affiche… D’emblée, l’idée de transformer l’écran en cadre affichant une œuvre d’art lui vient à l’esprit. La suite n’est qu’une longue suite d’échanges avec les ingénieurs de Samsung pour matérialiser ce rêve. Il a d’abord fallu déporter la partie électronique de la télé dans un boîtier séparé, qui n’est relié à l’écran que par un mince fil blanc, facile à dissimuler (jusqu’à 15 mètres). Puis travailler la qualité de l’écran pour que l’on ait vraiment l’impression d’être face à une œuvre d’art. Pour ce faire, sa luminosité s’adapte en permanence grâce à une batterie de capteurs.

L’écran permet d’afficher des œuvres d’art… ou ses photos de famille !
L’écran permet d’afficher des œuvres d’art… ou ses photos de famille ! Samsung

Pour qu’il puisse s’adapter à tous les styles d’intérieurs, le designer a ensuite habillé l’écran de baguettes interchangeables en bois clair ou foncé, qui se clipsent grâce à un ingénieux système d’aimants. Mais il a également planché sur les contenus affichés quand on ne regarde pas la télévision. Peintures ou photos se déclinent dans tous les genres : dessin, street-art, art numérique, natures mortes, architecture… Le catalogue est déjà riche d’une centaine de propositions et des curateurs travaillent à l’agrandir. Et il est bien entendu possible d’afficher ses propres clichés…

Le mince fil qui relie l’écran à la partie électronique du téléviseur est conçu pour se fondre dans un mur blanc.
Le mince fil qui relie l’écran à la partie électronique du téléviseur est conçu pour se fondre dans un mur blanc. Samsung

Avec The Frame, l’écran n’est presque jamais éteint. Quand on arrête la TV, la dernière œuvre sélectionnée s’y affiche automatiquement. Néanmoins, des capteurs de présence permettent de l’éteindre quand il n’y a personne dans la pièce. Avec The Frame, Yves Béhar s’inscrit ainsi dans une tendance lourde du high-tech : le design non-interruptif qui rend plus discrets nos compagnons numériques et en fait de véritables objets à vivre…

The Frame de Samsung. Disponible en 55 ou 65 pouces, à partir de 2 299 €.

Remplacer un rectangle noir par une photo noir et blanc prend tout son sens dans une chambre…
Remplacer un rectangle noir par une photo noir et blanc prend tout son sens dans une chambre… Samsung

Thématiques associées

The Good Spots Destination Suisse

The good concept store La sélection IDEAT