A Venise, Charles Zana célèbre les céramiques d'Ettore Sottsass

Subtilement scénographiée par l'architecte d’intérieur Charles Zana, l’exposition « Dialogo » présente dans la boutique Negozio Olivetti dessinée en 1957 par Carlo Scarpa, les premières créations d'Ettore Sottsass. Un moment fort de la 57e Biennale d'art de Venise.

Venise, place Saint-Marc. Entre la boutique aux tonalités minérales de Carlo Scarpa et les objets graphiques et colorés de Sottsass, une même émotion plane. Celle d’une rencontre entre l’architecture et la céramique. « L’idée était de raconter l’histoire de deux passions », explique l’architecte d’intérieur Charles Zana, collectionneur de pièces d’Ettore Sottsass des années 60 et commissaire de l’exposition.

Céramiques du début de la carrière d’Ettore Sottsass (1955-1959).
Céramiques du début de la carrière d’Ettore Sottsass (1955-1959). Matthieu Salvaing - Jacques Pepion

L’architecture, donc, avec Carlo Scarpa (1906-1978), qui a réalisé de nombreux édifices liés à l’art, dont cette boutique pour la marque d’électronique Olivetti, qu’il a traitée comme un petit musée (1958). Et la céramique d’Ettore Sottsass (1917-2007), designer et architecte qui avait également dessiné dans les années 60 des modèles de machines à écrire pour la marque italienne (dont la fameuse Valentine). D’où le nom de l’exposition : « Dialogo », sorte d’échange posthume qui s’inscrit parfaitement dans le cadre de la biennale.

La boutique Olivetti signée Carlo Scarpa, un cadre mythique pour accueillir l’exposition des objets de Sottsass.
La boutique Olivetti signée Carlo Scarpa, un cadre mythique pour accueillir l’exposition des objets de Sottsass. Matthieu Salvaing

Rien de bavard ici, mais un même éloge de la forme, de la couleur et de la concision. « Ces deux artistes sont reliés par une même quête de spiritualité, reprend Charles Zana. Sensibilité indienne chez Ettore Sottsass, plus occidentale chez Carlo Scarpa, qui a réalisé de nombreux lieux de culte où il s’est évertué à travailler l’essence des choses et le vide, nécessaires au recueillement. Des lieux qui rendent également hommage au savoir-faire de Venise où l’on retrouve le travail de la céramique et de la pierre. »

L’exposition « Dialogo » scénographiée par Charles Zana rend hommage aux deux « maestri » Sottsass et Scarpa.
L’exposition « Dialogo » scénographiée par Charles Zana rend hommage aux deux « maestri » Sottsass et Scarpa. DR

« Dialogo » présente donc une soixantaine de pièces posées sur des stèles, réparties en dix séries, issues des techniques de la lava, de la terracotta et de l’émail, d’une forme plastique innovante pour l’époque, inspirées du courant pop art. L’autre atout de cette scénographie aérée et épurée, bercée par un fond musical sixties, est d’avoir été traitée de manière à laisser respirer cet espace aujourd’hui classé, et à laisser vivre deux passions complémentaires.

Les céramiques de Sottsass mettent en valeur l’architecture des lieux.
Les céramiques de Sottsass mettent en valeur l’architecture des lieux. Matthieu Salvaing

« Dialogo ». À la boutique Negozio Olivetti de Venise, jusqu’au 20 août. negoziolivetti.it

The Good Spots Destination Venise

The good concept store La sélection IDEAT