A Bordeaux, on savoure le paysage tout l'été !

Depuis le 2 juillet dernier, les voyageurs de la ligne à grande vitesse Paris-Bordeaux arrivent en gare Saint-Jean en deux heures. Pour fêter l'événement, la capitale girondine orchestre une série de manifestations autour des paysages, un thème en lien avec la 7e édition, en septembre, de sa biennale d'architecture, d'urbanisme et de design, dirigée cette année par Bas Smets.

« En 2020, 60 % de la population vivra dans des zones urbanisées », déclare en préambule l’architecte-paysagiste Bas Smets. « Il va donc falloir organiser le paysage à l’échelle de la planète et lui donner de nouvelles fonctions. » Quelques-unes sont donc révélées en grandeur nature lors de la saison culturelle Paysages Bordeaux 2017 (@paysagesbordeaux2017).

Affiche Paysages Bordeaux 2017.
Affiche Paysages Bordeaux 2017. DR

Parmi les manifestations de cette programmation éclectique : de la danse avec la chorégraphe Mathilde Monnier, qui réactive Le Bal, un film d’Ettore Scola récompensé par trois César en 1984, avec douze danseurs argentins ; du design avec le Franco-Argentin Pablo Reinoso, dont les fameux meubles-sculptures revisitent les lois de l’équilibre ; et de l’art contemporain avec, notamment, une exposition consacrée à Daniel Firman, connu pour son fameux éléphant en équilibre sur sa trompe.

Banc Spaghetti de Pablo Reinoso.
Banc Spaghetti de Pablo Reinoso. Pablo Reinoso

Mais, pour redécouvrir la ville autrement, il est conseillé de suivre le parcours d’art contemporain imaginé par José-Manuel Gonçalvès, directeur du Centquatre, et par trois artistes réputés. Le premier, l’Espagnol Pablo Valbuena (qui a créé, dans le cadre du projet d’extension du métro parisien Grand Paris Express, un Gyrotope, cercle composé de sons et de lumières suggérant la boucle formée par la future ligne 15), propose une installation cinétique qui projette le voyageur de la gare Saint-Jean dans un univers à la frontière entre le virtuel et le réel. Le deuxième, le Canadien Michel de Broin, illumine la ville de multiples éclats à l’aide d’une simple grue, d’une boule à facettes géante et de puissants projecteurs.

Sculpture en bronze d’Anthony Gormley.
Sculpture en bronze d’Anthony Gormley. Anthony Gormley

Quant au troisième, le Britannique Antony Gormley, il investit l’espace public avec seize sculptures en bronze dérivées de sa propre anatomie, placées dans des lieux aussi insolites qu’inaccessibles. Paysages Bordeaux 2017, ou le télescopage d’un train à grande vitesse et d’une déambulation poétique au fil des paysages.

> Paysages Bordeaux 2017.
Dans la ville et ses environs, jusqu’au 25 octobre. Paysagesbordeaux2017.fr

Et aussi en septembre
> Agora 2017, biennale de Bordeaux Métropole, architecture – urbanisme – design.
Au Hangar 14 et partout dans la ville, du 14 au 24 septembre. Agorabordeaux.fr

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT