L'hôtel Ha(a)ïtza taille son chemin dans le roc

Déjà à l’origine de la rénovation de la Co(o)rniche, Philippe Starck a transformé une deuxième adresse emblématique du bassin d’Arcachon, l’hôtel Ha(a)ïtza, qui applique la même formule (magique) que son aîné : simplicité et convivialité. Son restaurant, ouvert il y a moins d’un an, le Skiff Club, vient de décrocher une étoile. Retour sur une success-story dans le bassin d’Arcachon.

C’est l’histoire d’une belle rencontre. En 2009, William Techoueyres, international de rugby, restaurateur et un temps propriétaire du casino d’Arcachon, rencontre Philippe Starck, star internationale du design, qui a fait de la région l’un de ses camps de base. Entre ces deux (vraies) personnalités, cela « fitte » tout de suite. Techoueyres venait d’acheter un ancien relais de chasse néobasque devenu l’adresse sympa du coin. On y faisait des mariages et des fêtes avec vue incroyable sur la célèbre dune (la plus haute d’Europe), le cap Ferret et le banc d’Arguin. Pour Starck, c’est l’un des dix plus beaux endroits de la planète.

Le bar et son ambiance incroyable. Au plafond, une toile acoustique réalisée par Ara Starck, fille du designer.
Le bar et son ambiance incroyable. Au plafond, une toile acoustique réalisée par Ara Starck, fille du designer. DR

On se sent ici au bout du monde, entre Seychelles et Bahamas. Starck (inspiré) en a fait un festival : la déco est magnifique, façade préservée, carreaux de ciment partout, une terrasse piscine (en béton gris) époustouflante et, à l’intérieur, le meilleur du designer, un peu comme sa maison au cap Ferret, mais en plus grand ! La Co(o)rniche était née et bien née, mais l’hôtel est alors limité à 12 chambres. En 2013, Starck imagine 18 cabanes en bois (de 45 m2 chacune) autour de l’hôtel, inspirées des villages ostréicoles voisins, avec de splendides terrasses et un spa Carita à la place du terrain de boules… L’hôtel ne désemplit pas et sa clientèle est très internationale.

Même le marbre s’illumine, dès l’entrée, avec la pâtisserie, qui annonce la couleur poétique et enchanteresse des lieux.
Même le marbre s’illumine, dès l’entrée, avec la pâtisserie, qui annonce la couleur poétique et enchanteresse des lieux. DR

Entre-temps, Sophie Techoueyres quitte son cabinet de dentiste pour rejoindre son mari. Le moteur monte dans les tours. Starck, qui transforme tout en or (mais pas avec n’importe qui) est ravi de son coup ! L’hôtel est ouvert toute l’année. Rien n’arrête plus les nouveaux amis. Le couple Techoueyres achète il y a deux ans l’hôtel Haïtza, qui se situe à quelques encablures en bas de la rue qui descend depuis la Co(o)rniche. Haïtza signifie « roc » en basque. L’établissement eut son heure de gloire dans les années 30.

The good concept store La sélection IDEAT