E&C Antics : un voyage dans le temps en plein Paris

Charles Blin propose une sélection éclectique de mobilier vintage dans le cadre suranné de la rue Pierre-Semard (IXe arrondissement). Un voyage dans le temps au cœur de la capitale.

Un bar en chêne et Formica bleu laiteux fuselé échappé d’un hôtel cannois des années 60. « J’imagine très bien Jean Gabin se servir un whisky derrière ce bar dans une scène d’ Un singe en hiver », se réjouit Charles Blin, jeune trentenaire épris de vintage, qui vient de chiner cette rareté qu’il expose avec fierté dans la vitrine de sa boutique, E&C Antics. Attiré depuis l’enfance par la culture des années 50 à 70, il rêve devant les films de Gabin et de Belmondo, se passionne pour les cylindrées d’époque et voue un culte au mobilier moderniste.

Un petit espace chaleureux où le mobilier des années 50 à 70 est à la fête comme, ici, ce bar du début des sixties.
Un petit espace chaleureux où le mobilier des années 50 à 70 est à la fête comme, ici, ce bar du début des sixties. DR

Une ambiance qu’il a retrouvée aux puces de Saint-Ouen, où, après ses études, il y a quatre ans, il a commencé à livrer aux puciers ses premiers meubles chinés dans le nord et l’est de l’Europe : des bureaux, des tables et du gros mobilier, essentiellement scandinaves. Et puis, il y a deux ans, avec son associé, ils tombent sous le charme d’un local du IXe arrondissement parisien. « On se baladait dans ce quartier parce que nous cherchions à nous y installer. Nous sommes tombés sur la rue Pierre-Semard, que nous avions si souvent vue dans de vieux films. Une rue restée dans son jus, comme un voyage dans le temps, avec ses pavés, et traversée par le pont de la rue de Bellefond, dont certaines devantures ont été reconstituées à l’occasion du tournage du film Chocolat (2016) et laissées en l’état. Là, nous sommes tombés sur ce petit pas de porte de 40 m2 et nous y avons posé nos meubles d’époque », raconte Charles Blin.

En plus du mobilier, E&C Antics propose aussi des affiches et des accessoires vintage.
En plus du mobilier, E&C Antics propose aussi des affiches et des accessoires vintage. Photo DR

Une semaine sur deux, il part à l’étranger chiner du mobilier des années 50 à 70. Il rapporte aussi bien chez E&C Antics des LC4 de Le Corbusier, Jeanneret et Perriand que des tables basses en teck italiennes et, surtout, du mobilier scandinave qu’il met en scène dans un esprit puces ; « un bordel réfléchi », s’amuse-t-il. Les pièces en rotin et osier sont aussi une spécialité maison, un choix idéal à l’heure où tous les éditeurs, designers et décorateurs ne jurent que par ce matériau. Qui se décline en plusieurs typologies de mobilier, jusqu’au célèbre ­fauteuil en rotin Emmanuelle, qui, décidément, traverse toutes les saisons et toutes les modes.

E&C Antics. 1, rue Pierre-Semard, 75009 Paris
Sur rendez-vous au 06 17 85 24 55 ou 06 63 87 72 96. www.ec-antics.com

Les propriétaires ont aménagé les lieux dans un esprit « joyeux bordel »…
Les propriétaires ont aménagé les lieux dans un esprit « joyeux bordel »… Photo DR

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT