Photography Erik Lefvander Copyright © 2017 Hem Design Studio

Focus : Hem, le plus européen des éditeurs scandinaves

Comme chaque année, à l'approche de l'automne, l'éditeur de mobilier scandinave Hem renouvelle ses collections en misant sur la créativité de son studio interne et celle des designers européens les plus en vue.

Lancé en 2014 à Stockholm avec l’ambition de devenir la première start-up dédiée à la vente en ligne de mobilier contemporain, Hem vient de dévoiler sa collection automne 2017 qui propose deux grandes nouveautés : les familles Dune Rugs et Bon Poufs.

La collection « Bon Poufs » opte pour la couleur et les motifs.
La collection « Bon Poufs » opte pour la couleur et les motifs. Photography Erik Lefvander Copyright © 2017 Hem Design Studio

Tandis que les tapis se confinent aux tons naturels, cette nouvelle série d’assises s’agrémente de couleurs profondes, dont certaines s’invitent également sur les pièces déjà iconiques de la maison suédoise, notamment la chaise à accoudoir Hai du designer Luca Nichetto.

Sous le canapé d’angle « Palo », le tapis « Dune » s’affiche dans sa version marron et extra-large tandis que le fauteuil « Hai » de Luca Nichetto se teinte d’un vert chlorophylle issu de la série « Bon Poufs ».
Sous le canapé d’angle « Palo », le tapis « Dune » s’affiche dans sa version marron et extra-large tandis que le fauteuil « Hai » de Luca Nichetto se teinte d’un vert chlorophylle issu de la série « Bon Poufs ». Photography Erik Lefvander Copyright © 2017 Hem Design Studio

Imaginées par le Hem Design Studio, les deux nouvelles familles de produits rejoignent les créations des designers issus de toute l’Europe avec qui la marque a collaboré lors de sa courte histoire. De la Française Pauline Deltour, qui fit ses début chez Alessi avant de rejoindre Konstantin Grcic, au Britannique Max Lamb, qui remporta l’International Design Award en 2003 alors même qu’il n’était qu’étudiant, tous s’avèrent être parmi les plus talentueux de leur génération.

Posé sur un des « Bon Poufs », au coté de la table d’appoint « Key Side » et d’un tapis « Dune » au ton « natural », vide-poches en laiton de la série « Roulé » imaginée par Pauline Deltour.
Posé sur un des « Bon Poufs », au coté de la table d’appoint « Key Side » et d’un tapis « Dune » au ton « natural », vide-poches en laiton de la série « Roulé » imaginée par Pauline Deltour. Photography Erik Lefvander Copyright © 2017 Hem Design Studio

Grâce à la rigidité du bois de hêtre et des joints plus efficaces, Staffan Holm tire une nouvelle fois parti de son passé de charpentier pour donner naissance au siège Udon. En utilisant le moins de matériau possible, il parvient à réinventer la chaise de bistrot traditionnelle en lui conférant une pointe de minimalisme japonais.

Sous les multiples variations de la lampe « Alphabeta », dessinées par Luca Nichetto, les sièges « Udon » de Staffan Holm prennent place de chaque coté de sa table « Alle ».
Sous les multiples variations de la lampe « Alphabeta », dessinées par Luca Nichetto, les sièges « Udon » de Staffan Holm prennent place de chaque coté de sa table « Alle ». Photography Erik Lefvander Copyright © 2017 Hem Design Studio

Toujours tourné vers l’Orient, le designer suédois s’inspire également des techniques d’ébénisterie observées dans les temples Zen pour donner forme à la série de tables Alle dont les angles minutieusement courbés et la finesse des plateaux lui confèrent une impression de légèreté malgré des proportions imposantes.

La table « Log » de Julien Renault, cernée par les quatre déclinaisons du tabouret « Drifted » conçu par Lars Beller Fjetland.
La table « Log » de Julien Renault, cernée par les quatre déclinaisons du tabouret « Drifted » conçu par Lars Beller Fjetland. Photography Erik Lefvander Copyright © 2017 Hem Design Studio

Tout aussi svelte, le plateau de la table Log s’étire à l’extrême grâce aux pieds particulièrement épais qui le soutiennent. Une silhouette inhabituelle, presque étrange, dessinée par le Français Julien Renault pour mieux réveiller les deux finitions en chêne naturel, plus classiques et caractéristiques du style Hem.

La hauteur des tabourets « Drifted » varie de 45 à 75 centimètres.
La hauteur des tabourets « Drifted » varie de 45 à 75 centimètres. Photography Erik Lefvander Copyright © 2017 Hem Design Studio

Inspirés du bois flotté et du liège rejetés par la mer, les tabourets Drifted du Norvégien Lars Beller Fjetland, avec leur structure élancée et leurs matériaux naturels, s’opposent en tout point à ceux de Max Lamb, adepte du design industriel. Réalisés à partir d’une seule feuille de cuivre ou de laiton, un renfoncement en partie haute facilite leur prise en main sans compromettre l’esthétique brute, simple et directe, souhaitée par le designer.

Le « Last Stool » de Max Lamb dispose de sept finitions différentes.
Le « Last Stool » de Max Lamb dispose de sept finitions différentes. Photography Erik Lefvander Copyright © 2017 Hem Design Studio

Des contrastes de matières, de finitions ou de coloris apparaissent donc au fil de la collection pour valoriser le caractère et la singularité de chaque pièce. Conçues par des designers aux horizons variés, elles répondent néanmoins toutes à la même exigence : aucun outil n’est nécessaire à leur montage. Un argument de taille – s’il en fallait un – pour cette collection d’ores et déjà disponible sur le site de Hem.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT