G. Jonca / Cité de la céramique Sèvres Limoges

Au PAD London, Sèvres renoue avec le mobilier

Nendo, Doshi Levien, Noé Duchaufour Lawrance… La première collection de mobilier de la Manufacture de Sèvres convoque les plus grands designers. IDEAT vous fait découvrir ces tables et cabinets singuliers.

Le PAD London (Pavillon des Arts et du Design), qui ouvre ses portes aujourd’hui est traditionnellement l’occasion pour les acteurs du design français, bien représentés dans cette manifestation née à Paris, de présenter leurs nouveautés à un public venu du monde entier. Cette dixième édition en terre britannique est marquée par un événement historique : le retour de la Manufacture de Sèvres dans le mobilier. Un retour car au XVIIIe siècle, la manufacture produisait pour différents ébénistes des plaques de céramique peintes qui étaient ensuite incorporées à des buffets, armoires…

Le stand de Sèvres au PAD London 2017.
Le stand de Sèvres au PAD London 2017. Yves MIrande

Sous l’impulsion de sa directrice Romane Sarfati, la manufacture francilienne renoue avec cette pratique en l’ancrant dans son époque. Sèvres a fait appel à la crème des designers mondiaux pour élaborer la première collection de mobilier fabriquée avec les savoir-faire de la manufacture. Avec ces créateurs sélectionnés pour « leur écriture subtile et élégante », la porcelaine est mélangée à d’autres matériaux plus contemporains. C’est le cas de la table Odyssey de Noé Duchaufour Lawrance : un vase de Sèvres blanc XXL, surmonté d’un plateau en aluminium anodisé arrimé à sa base par un savant jeu de pièces métalliques qui lui donne un côté architectural.

Table Odyssey de Noé Duchaufour Lawrance (Sèvres).
Table Odyssey de Noé Duchaufour Lawrance (Sèvres). Agence-Noé-Duchaufour-Lawrance

 

Le duo indo-écossais Doshi-Levien a commis ce qui est sans doute la pièce maîtresse de cette première collection : un cabinet coloré en bois laqué et porcelaine inspiré de la ville de Chandigarh. On y retrouve la palette de couleurs chère à Le Corbusier mais aussi le profil d’un des fameux fauteuils compas dessinés par son cousin Pierre Jeanneret. A Londres, ce cabinet est montré dans une mise en scène elle aussi dérivée de la ville entièrement dessinée par Le Corbusier et Jeanneret.

 

Cabinet Chandigarh de Doshi Levien (Sèvres).
Cabinet Chandigarh de Doshi Levien (Sèvres). G. Jonca / Cité de la céramique Sèvres Limoges

Le maître japonais Nendo est lui aussi de cette aventure dans laquelle il introduit son sens singulier de la poésie. Sa collection « Sakura » comprend à la fois un vase qui inclut des branches de cerisier en fleurs (sakura désigne en japonais la période où elles éclosent) et une série de tables basses en biscuit de Sèvres dont les plateaux, comme un motif de MC Escher, se transforment progressivement d’une feuille en un motif géométrique. Passionné par les formes et leurs contours, le designer japonais a conçu des piètements qui figurent l’ombre portée du plateau…

Vase Sakura de Nendo (Sèvres).
Vase Sakura de Nendo (Sèvres). Akihiro Yoshida
Tables basses Hasu de Nendo (Sèvres).
Tables basses Hasu de Nendo (Sèvres). G. Jonca / Cité de la céramique Sèvres Limoges

Cette première collection devrait prochainement s’enrichir de luminaires, plus complexes à produire. Mais pour découvrir dès le 13 octobre le mobilier de Sèvres de ce côté-ci de la Manche, il faudra se rendre à la Manufacture et visiter l’exposition « L’Expérience de la couleur » où la céramique tend des passerelles avec d’autres champs de la création contemporaine autour du travail chromatique.

La bande-annonce de l'exposition « L'Expérience de la couleur »

> PAD London. Jusqu’au 8 octobre. Berkeley Square W1.

> Exposition « L’Expérience de la couleur ». Au Musée national de céramique. 2, place de la Manufacture, 92310 Sèvres. Du 13 octobre 2017 au 2 avril 2018.  

 

 

The good concept store La sélection IDEAT