Al Riwaq Art Space, la tête de pont arty du Bahreïn

En 1998, dans le Block 338 de Manama, capitale de Bahreïn, il n’y avait rien ou presque. Jusqu’à ce que l’Al Riwaq Art Space s’y installe sous l’impulsion de la mécène Bayan Kanoo. Aujourd’hui, ce quartier est devenu l’épicentre du milieu artistique local et le lieu où émergent les tendances. IDEAT a rencontré Nadya Al-Maskati, coordinatrice de projets de ce premier « hub culturel » du royaume.

Au dernier étage d’une vieille bâtisse du Block 338, Nadya Al-Maskati, qui coordonne les projets de l’Al Riwaq Art Space, nous reçoit dans un bureau truffé de pièces de designers célèbres et d’œuvres d’artistes bahreïnis. C’est ici qu’en 1998 une mécène locale, Bayan Kanoo, a décidé de fonder ce hub culturel à l’occidentale. Vernissages, workshops, conférences et concerts s’y enchainent sans répit dans ce quartier du Block 338 qui a transformé Bahrein.

Dans une ville où tout le monde est motorisé, vous avez réussi à faire sortir les gens dans la rue… Comment est-ce possible ?
En 2015, nous avons décidé de fusionner nos deux grands marchés annuels. C’est ainsi que le projet « The Nest » a vu le jour. Bayan Kanoo, la directrice, voulait disperser des œuvres d’art partout dans le quartier pour que les habitants aient envie de sortir de leurs bunkers climatisés et se mélangent au cœur de Manama. C’est une petite révolution ! Ici, on ne parle généralement qu’à sa famille et à ses amis proches, parce qu’il existe peu de lieux pour faire des rencontres impromptues.

Le centre Al Riwaq, épicentre du renouveau arty de Bahreïn.
Le centre Al Riwaq, épicentre du renouveau arty de Bahreïn. Al Riwaq Art Space

Comment définiriez-vous l’art bahreïni ?
Il est le reflet de ce que l’on dit de nous… Simple et terre-à-terre, comme les travaux de la photographe et plasticienne Ghada Khunji ou des peintres Hassan Al Sari et Nasser Alzayani. Souvent, nos artistes sont inspirés par ce qui les entourent. Cela se retrouve dans les matériaux utilisés, comme le bois et les couleurs, souvent du jaune, du bleu, du vert, qui viennent d’ailleurs tapisser les murs du quartier autour d’Al Riwaq.

Ce quartier du Block 338 a beaucoup évolué ces dernières années…
C’est simple, en dix ans, tout a changé ! Et ce n’est pas fini… En 2016, l’immeuble qu’on aperçoit depuis la terrasse n’était pas encore sorti de terre. Quand Bayan Kanoo a fondé l’Al Riwaq en 1998, il n’y avait que des maisons ici. Les habitants ont été relogés dans des quartiers plus modernes et leurs maisons typiques ont été converties en restaurants, bars et hôtels.

Installation de l’artiste bahreïnie Ghada Khunji inspirée des Dhows, les bateaux des pêcheurs de perles.
Installation de l’artiste bahreïnie Ghada Khunji inspirée des Dhows, les bateaux des pêcheurs de perles. Al Riwaq Art Space

La vocation d’Al Riwaq est-elle d’attirer les touristes étrangers ?
Non, la volonté initiale était surtout de créer un lieu de rassemblement culturel par des locaux pour des locaux. Même si nous exposons des artistes du monde entier, cela permet surtout aux artistes bahreïnis, qui étaient isolés, de s’exposer et de se rencontrer. Mais aussi aux habitants de se rendre compte du potentiel culturel de leur pays. Une façon de leur dire : « Vous aussi, vous pouvez le faire ! » Et c’était bien avant que le gouvernement ne mette en place sa politique de développement du tourisme. D’ailleurs, si nous attirons les touristes étrangers, c’est parce que nous sommes restés authentiques et ancrés dans la culture locale.

Al Riwaq Art Space. Osama Bin Zaid Ave, Manama, Bahreïn. Tél. : +973 1770 0237. www.alriwaqartspace.com

Spots à Bahrein

Hôtel Four Seasons
Le Four Seasons de Manama est certainement l’un des plus impressionnants établissements de la chaîne canadienne : architecture spectaculaire, quatre piscines dont une à débordement de 1 000 m2, spa immense (3 500 m2)… En plus de sa silhouette exceptionnelle, il offre depuis sa petite île de Bahrain Bay, une vue imprenable sur la skyline. Les chambres ont été décorées par Pierre-Yves Rochon qui s’est inspiré des bateaux de croisière des années 1930.
Block 346, Manama (Bahreïn).

Restaurant Saffron by Jenna
Implanté dans la vieille ville de Muharraq, l’ancienne capitale du royaume, cet établissement propose une cuisine authentique dans une ancienne maison de pêcheur baignée de lumière naturelle. Avec ses plats locaux à partager, c’est le spot idéal pour le petit déjeuner ou un dîner entre amis.
Bab Al Bahrain Avenue, Manama (Bahreïn).

National Museum
Œuvre du cabinet danois KHR Arkitekter, le National Museum se compose de neuf bâtiments qui déroulent les cinq mille ans d’histoire du royaume… Une étape indispensable pour les fans d’architecture comme d’archéologie ou de vie sauvage…
Shaikh Hamad Causeway, Manama (Bahreïn).

The good concept store La sélection IDEAT