Néovintage et collab’ pointues : Yes we Kann !

Depuis 2010, Kann Design surfe avec fraîcheur sur la vague fifties. Grâce à la maîtrise totale de sa production, réalisée dans l’atelier familial au Liban, le jeune label joue la carte de la personnalisation et des collaborations coups de cœur. Rencontre inspirante.

Kann Design s’apprête à lancer une collection en verre recyclé avec le Green Glass Recycling Initiative Lebanon (GGRIL), une belle résolution amorcée par Ziad Abi Chaker, un ingénieur multidisciplinaire, pour soutenir l’activité du dernier atelier de souffleurs de verre encore en activité dans le pays et « mettre en avant le travail qu’ils font là-bas, un partenariat comme on les aime », précise Houssam Kanaan. Petit détail qui dynamite immédiatement le cliché passéiste qui voudrait opposer artisanat et numérique : ce dernier a eu connaissance de l’action de GGRIL via un post sur Facebook qu’un ami lui avait relayé. Idem pour la rencontre avec Nicola Santini et Pier Paolo Taddei, les deux architectes italiens d’Avatar Architettura, auteurs de la bibliothèque R60, l’un des best-sellers. « Nous cherchions une solution pour gérer les nombreuses chutes de bois qui encombraient l’atelier à tel point qu’elles devenaient problématiques. En faisant une recherche sur Internet, je suis tombé sur leur travail et je leur ai tout simplement envoyé un email. Ils s’occupaient justement d’un projet à Beyrouth ! On s’est donc retrouvés sur place et la bibliothèque R60, mélange de chutes et de bois neuf, est née de cette rencontre. »

Banquette Bi Back (Kann Design).
Banquette Bi Back (Kann Design). Kann Design

Le catalogue de Kann Design compte à ce jour une cinquantaine de références aux silhouettes fifties signées Meghedi Simonian, bien sûr, mais aussi José Pascal, Atelier130, Nicola Santini et Pier Paolo Taddei, Friday Project, Hamid Bekradi ou AC/AL Studio et dont certaines, comme la bibliothèque R60, la banquette Bi Back, les buffets Fidar et Vayk, ou le fauteuil Zakari, sont déjà des classiques. Mais ce nouvel éditeur décidément remuant développe également des partenariats coups de cœur. Sont ainsi nées quelques « collab’ » faisant converger mode et design : pouf Tarabiza recouvert d’un tissu signé du designer belge Jung Ho Geortay (fondateur et directeur artistique de la griffe masculine Saint Paul), bougie parfumée au cèdre The Kann Atelier avec Lola James Harper et, cet été, un sac en toile et un banc avec Bleu de Chauffe.

Enfilade LJH de Meghedi Simonian.
Enfilade LJH de Meghedi Simonian.

Thématiques associées

The Good Spots Destination Liban

The good concept store La sélection IDEAT