A Bordeaux, la Méca de BIG et Freaks Architects se concrétise

A Bordeaux, le chantier de la Méca, conçue par l'agence BIG (Bjarke Ingels Group) en collaboration avec les architectes de Freaks, se poursuit depuis plus d'un an afin de façonner un des pôles culturels majeurs de la région Aquitaine.

Plus de cinq ans après avoir remporté le concours de la Méca (Maison de l’Economie Créative et de la Culture en Aquitaine ), les équipes de Bjark Ingels (BIG) alliées pour l’occasion à celles de l’agence Freaks relatent mois après mois l’avancement du chantier de ce futur « hub de la création », à travers une série de photographies qui témoignent de l’ampleur du projet.

Situé quai de Palutade, à la place des anciens abattoirs, le bâtiment invite à profiter de la vue sur la Garonne.
Situé quai de Palutade, à la place des anciens abattoirs, le bâtiment invite à profiter de la vue sur la Garonne. Big+Freaks

Avec une surface de 12 000 mètres carrés destinée à accueillir le Frac ( Fond régional d’Art Contemporain ), l’ECLA ( Ecrit Cinema Livre Audiovisuel ) et l’Oara ( Office Artistique de la Région Aquitaine ), la Méca mise sur la synergie des institutions culturelles pour accroître leur visibilité et leur potentiel respectifs en favorisant l’émergence de projets communs.

Sous les espaces du Frac, entre ceux de l’Ecla et de l’Oara, un espace public traversant aux usages évolutifs invite les Bordelais à s’approprier le bâtiment.
Sous les espaces du Frac, entre ceux de l’Ecla et de l’Oara, un espace public traversant aux usages évolutifs invite les Bordelais à s’approprier le bâtiment. Big+Freaks

Alors que les espaces consacrés à l’Oara et à l’Ecla s’apprêtent à supporter ceux du Frac, notamment grâce à deux poutres de 36 et 39 tonnes hissées à 18 mètres du sol, la silhouette de l’édifice, en forme d’arche, se dessine peu à peu et permet désormais de deviner la future « chambre urbaine » qui constituera le centre du projet.

Des espaces d’exposition, temporaires et permanents, accueilleront les collections du Frac.
Des espaces d’exposition, temporaires et permanents, accueilleront les collections du Frac. Big+Freaks

Conçu comme une boucle grâce aux rampes en pentes douces qui permettent d’y accéder de chaque coté, le bâtiment s’organise autour d’un espace public spécialement imaginé pour accueillir des performances, des projections ou des expositions afin d’immiscer l’art dans la ville et d’inciter les citoyens à venir découvrir ses espaces d’expositions, son restaurant et son café ainsi que sa terrasse culminant à 25 mètres d’où l’on pourra contempler le centre historique de Bordeaux.

Photographiée le 1er octobre dernier, la Méca devrait être achevée en septembre ou octobre 2018.
Photographiée le 1er octobre dernier, la Méca devrait être achevée en septembre ou octobre 2018. philippe Caumes

Initiés en mai 2016 – avec deux ans de retard… – pour répondre aux normes de sécurité liées aux inondations et aux séismes, les travaux devraient s’achever au début de l’automne 2018, quelques mois avant son inauguration en janvier 2019. En attendant, les plus impatients pourront toujours aller découvrir une autre réalisation de l’agence parisienne Freaks : la fondation d’art contemporain du groupe immobilier Fiminco qui a pris place au sein des anciens laboratoires Sanofi de Romainville (Seine-Saint-Denis), dont l’ouverture est prévue en 2018.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT