NYC : Nouvel élan pour le projet de réhabilitation du terminal TWA de Saarinen

JFK a beau être l’un des plus grands aéroports du monde, il lui manquait un hôtel de classe internationale. Ce sera bientôt chose faite avec la réhabilitation du terminal TWA dessiné par Eero Saarinen. IDEAT fait le point sur la renaissance de ce bâtiment iconique du modernisme US.

IDEAT vous l’annonçait dès cet été : après un sommeil de quinze ans, le terminal TWA édifié en 1962 en suivant les plans d’Eero Saarinen (décédé en 1961) à l’aéroport JFK de New York est en train de renaître de ses cendres. Sous l’impulsion du groupe hôtelier MCR, cet ensemble emblématique du modernisme américain est transformé en hôtel témoin de l’âge d’or de l’architecture, du design… et de l’aviation US. Près de 265 millions de dollars ont été investis pour réhabiliter à l’identique les intérieurs dessinés par – rien moins que – Charles Eames, Raymond Loewy et Warren Platner !

Le bâtiment de Saarinen et ses ailes de béton.
Le bâtiment de Saarinen et ses ailes de béton. Max Touhey / TWA

Depuis quelques jours, on en sait plus sur le projet de réhabilitation. Les 505 chambres et suites seront dispersées de part et d’autre du vaste hall, qui accueillera, lui, des restaurants et une discothèque. Le terminal TWA sera en plus doté d’un musée où se mêleront objets de la compagnie TWA et icônes du design des fifties.

L’intérieur du terminal est tout aussi spectaculaire…
L’intérieur du terminal est tout aussi spectaculaire… Max Touhey / TWA

Sur le toit, une plateforme d’observation de 1 000 m2 devrait devenir un spot privilégié pour observer les avions décoller et atterrir. Les fans d’aviation vintage pourront même embarquer et manger à bord d’un authentique Lockheed Super Constellation, avion emblématique du Jet Age.

Dès le printemps 2019, restaurants et discothèques s’installeront dans le vaste hall du Terminal TWA.
Dès le printemps 2019, restaurants et discothèques s’installeront dans le vaste hall du Terminal TWA. Max Touhey / TWA

Pour accéder au Terminal TWA, il faudra monter à bord du SkyTrain, la navette qui dessert tout l’aéroport JFK ou emprunter un des fameux passages « tubes » dessinés par Saarinen et qui connectent le bâtiment au Terminal 5.

Au 86e étage du gratte-ciel 1WTC, un lounge a été recréé dans l’esprit de celui de Saarinen.
Au 86e étage du gratte-ciel 1WTC, un lounge a été recréé dans l’esprit de celui de Saarinen. Emily Gilbert / TWA

Après d’importants travaux de structure, MCR a attaqué cet automne la rénovation des parties extérieures du bâtiment. L’hôtel ne devrait ouvrir ses portes qu’au printemps 2019 mais, pour faire patienter les nombreux fans qui trépignent déjà, son promoteur a décidé d’installer un vrai-faux lounge TWA au 86e étage de la tour One World Trade Center, au sud de Manhattan.

Le tableau des départs et la skyline new-yorkaise.
Le tableau des départs et la skyline new-yorkaise. Emily Gilbert / TWA

Inaugurée par le CEO de MCR Tyler Morse, cette bulle temporelle offre une reconstitution de  l’esprit du terminal de Saarinen : le rouge le dispute au blanc et les canapés sont enveloppés de volutes de béton habillées de même petits carreaux de céramique hexagonaux que dans le bâtiment originel.

Dans le lounge, le mobilier de Saarinen est bien évidemment en vedette.
Dans le lounge, le mobilier de Saarinen est bien évidemment en vedette. Emily Gilbert / TWA

Des hôtesses en tenue d’époque s’affairent derrière le comptoir, un panneau affiche les – vrais ! – horaires de départs, une maquette du terminal réalisée par Saarinen himself s’offre au regards des visiteurs et divers objets griffés TWA (posters, prospectus, cartes à jouer…) sont disposés sur des présentoirs. Posté devant les baies vitrées, le regard se perd dans la skyline new-yorkaise puis s’éloignent vers l’horizon : 20 km à l’est, les pistes de JFK…

The good concept store La sélection IDEAT