Des cabanes au féminin pluriel chez Frederikke Hviid

Au nord de la capitale danoise, la cofondatrice de la marque de mode APOF (A Piece of Favourite), Frederikke Hviid, a transformé une ancienne maison ordinaire en une imposante villa. Une attention particulière a été portée aux lignes épurées, aux détails et à la luminosité. Sans compter la cabane pour sa fille dans le jardin !

Frederikke Hviid a récemment créé la marque de mode APOF avec sa sœur Kathrine. Toutes deux ont reçu une formation de designers, puis se sont spécialisées dans les vêtements en Lyocell, « une fibre naturelle fabriquée à partir d’eucalyptus », explique Frederikke, qui sont ensuite vendus en ligne sur leur webshop. Les journées de Frederikke sont bien remplies. Après le travail, la détente en famille dans la maison en bois rénovée il y a quelques années n’en est que plus appréciable. Une habitation dont la genèse nous emmène aux début des années 60.

Dans le salon, canapé d’angle Kalejdoroom. Bibliothèque sur mesure. Table basse fifties qui suit Frederikke depuis des années. Au mur, le collage en tissu est l’œuvre de Pernille Egeskov.
Dans le salon, canapé d’angle Kalejdoroom. Bibliothèque sur mesure. Table basse fifties qui suit Frederikke depuis des années. Au mur, le collage en tissu est l’œuvre de Pernille Egeskov.

D’apparence assez ordinaire, avec ses 120 m2, sa brique jaune, ses petites fenêtres carrées, elle bénéficiait d’une grande parcelle avec vue sur les champs. Le point de départ idéal pour une transformation profonde. Le rêve a pris forme grâce à un espace désormais adapté au mode de vie et aux exigences des Hviid. Pour en arriver là, il a fallu relever le défi d’élaborer un plan qui permette une rénovation d’ampleur et un agrandissement qui se développe notamment sur deux niveaux principaux. « En collaboration avec un architecte, nous avons cherché à quoi pouvait ressembler notre future maison, et nous avons choisi d’avancer par étapes », explique Frederikke Hviid.

Chaises fifties (Lauritz.com). Déco murale composée de boules en papier découpé et de vases fleuris.
Chaises fifties (Lauritz.com). Déco murale composée de boules en papier découpé et de vases fleuris.

La famille a d’abord décidé de s’attaquer à la construction d’origine en démolissant cloisons et plafonds bas. Puis des séparations pourvues de grandes portes coulissantes ont été créées afin de gagner de la place et amplifier la sensation d’espace apportée par les nouveaux plafonds hauts. La cuisine a été déplacée dans ce qui est devenu le cœur de la maison. « Quand nous avons terminé la rénovation, nous avons emménagé et commencé à construire une extension en bois sur un côté avec un étage », explique Frederikke.

Frederikke avec sa fille Stella, 4 ans, dans la cuisine.
Frederikke avec sa fille Stella, 4 ans, dans la cuisine.

The good concept store La sélection IDEAT