Avec Ryo Koyabashi, les Mikado deviennent des meubles

Présentée au London design Festival, la dernière collection de Ryo Koyabashi fait appel ànotre âme d'enfant.

Basé à Londres, Ryo Koyabashi, né d’un couple nippo-autrichien, a l’habitude du mélange des cultures. Pour sa nouvelle collection, le designer joue avec des références venues d’Orient et d’Occident pour concevoir un mobilier ludique et coloré inspiré du célèbre jeu Mikado.

Les couleurs et motifs inspirés du jeu accentuent l’aspect ludique de la collection.
Les couleurs et motifs inspirés du jeu accentuent l’aspect ludique de la collection. James Harris Rio Kobayashi

Si son nom évoque l’Asie, le Mikado serait pourtant né en Hongrie au cours de la première moitié du XXe siècle. Séduit par cette ambivalence, le designer a décidé  de s’approprier les fameux bâtonnets à une échelle inédite pour concevoir le siège Mikadokun et le tabouret Mikadochan.

Finement taillées, les extrémités des tiges renforcent l’élégance du dessin.
Finement taillées, les extrémités des tiges renforcent l’élégance du dessin. James Harris Rio Kobayashi

Immédiatement reconnaissables grâce à leurs extrémités pointues, les tiges, ici taillées grâce à une technique traditionnelle de bois tourné, s’emboîtent délicatement les unes dans les autres pour former la structure de chaque meuble.

Tabouret « Mikadochan ».
Tabouret « Mikadochan ». James Harris Rio Kobayashi

Mikadokun et Mikadochan, à mi-chemin entre tabouret et table d’appoint, se parent également des couleurs et motifs caractéristiques du jeu. Une note de fantaisie, qui reste élégante et qui saura éveiller la curiosité du plus grand nombre.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT